Prodigieuses Créatures (2010) Tracy Chevalier

Prodigieuses Créatures (2010) Tracy Chevalier

logo-eliza

remarkable-creatures4


Mois anglais 

Roman de Tracy Chevalier se déroulant en Angleterre


Encore une histoire d’aéroport pour Prodigieuses Créatures… Comme à mon habitude, je flanais dans la librairie de l’aéroport, voir si un livre attiserait ma curiosité.

Je dois avouer que ce n’est pas la couverture qui m’a attirée, mais le nom de l’auteure, Tracy Chevalier. J’avais adoré La Jeune Fille A La Perle, La Vierge En Bleu et La Dame A La Licorne (tellement pour le dernier que je suis même allée voir la tapisserie éponyme au Musée de Cluny lors d’un passage à Paris – un genre de petit pélerinage).

Je suis tombée sur la version anglaise de ce livre, et je me suis dis que ce n’était pas plus mal, comme jusqu’à présent je n’avais lu Tracy Chevalier qu’en français. Et puis mes lectures précédentes remontaient à mes années lycée/université, donc c’était un peu comme retrouver une vieille copine 🙂


Illustration of 19th century paleontologist Mary Anning with collection of fossils
Illustration of 19th century paleontologist Mary Anning with collection of fossils

L’histoire: Mary Anning a commencé très fort, en étant frappée par la foudre lors d’un orage alors qu’elle était tout bébé, et en ayant survécu! Depuis, elle sait qu’elle a quelque chose en elle de différent.

A 12 ans, elle vit sur la côte sud de l’Angleterre, au bord de la mer, dans la petite ville balnéaire de Lyme Regis, avec son père infirme et son frère. Mary gagne un peu d’argent en ramassant des « curiosités » sur la plage et en les vendants aux touristes.

Ces « curiosités », ce sont des fossiles, pour la plupart des fossiles d’ammonites. Armée d’un panier et d’un petit marteau, Mary parcourt la plage, penchée sur les galets, prête à leur asséner un petit coup pour qu’ils révèlent leurs trésors.

Elizabeth Philpot, quant à elle, doit quitter Londres avec ses deux soeurs suite au mariage de son frère. En effet, ce dernier n’a plus les moyens d’entrenir ses frangines ET son nouveau ménage. Il envoie donc ses soeurs habiter à Lyme Régis, près de la mer qui ne peut que leur faire du bien, et surtout dans un cottage dont le loyer est bien moins cher que n’importe quelle bicoque de Londres. Les trois vieilles filles s’habituent à leur nouvelle vie, et Elizabeth se prend de passion pour des fossiles de poisson qu’elle trouve sur la plage.

lizabeth philpot
Elizabeth Philpot

C’est ainsi que vont se rencontrer nos deux héroines. Mary et Elizabeth se lient d’amitié autour de leur passion pour les fossiles, bien qu’elles aient de nombreuses différences: 20 ans d’écart, une différence de classe sociale (Mary vit dans la misère, alors qu’Elizabeth est entretenue par son frère), et une différence de caractère, avec une Mary Anning au caractère bien trempé!

La relation des deux femmes évoluera, se tintant parfois de rivalité. Elles seront même en froid pendant quelques temps.

Un jour, Mary découvre dans la falaise ce qu’elle prend pour un crâne de crocodile géant. Elle vient en fait de mettre au jour le premier squelette de dinosaure – un ichtyosaure. Grâce à Elizabeth et ses contacts dans la bonne société, les scientifiques de l’époque rappliquent fissa.

Cette découverte boulverse l’ordre établit, et surtout, remet en cause l’histoire de la création telle que la Bible l’enseigne. En effet, cet animal ne ressemble à aucun autre – il aurait donc disparu – et surtout, il est emprisonné dans des couches géologiques qui datent d’avant la création. Bref, Mary et Elizabeth sont presque excommuniées pour avoir osé évoquer cette hypothèse!

Mary continue de contribuer aux découvertes de fossiles tout au long de sa vie, mais elle n’est jamais admise dans les cercles très masculins de scientifiques qui donneront conférences et leçons sur ses découvertes.

Dessin de la tête de l’ichthyosaure, un reptile marin, par Elizabeth Philpot (1780–1857), à l’encre de belemnite (un ancêtre du calmar, dont Philpot utilisait l’encre séchée trouvée dans les cavités des fossiles). “Drawn with colour prepared from the fossil Sepia contemporary with the Ichthyosaurus.”

Mon avis: J’avais adoré ce roman lorsque je l’avais lu – que dis-je, dévoré! Tout d’abord en règle générale, les histoires de femmes qui font l’histoire mais qu’on a « oubliées », j’aime beaucoup. Donc là, on est servi!

Tracy Chevalier au Musée de Lyme Regis
Tracy Chevalier au Musée de Lyme Regis

Il s’agit d’une histoire vraie, Mary et Elizabeth ont bien existé, contrairement aux autres héroïnes fictives de Tracy Chevalier. L’auteure a « recontré » Mary Anning lors de sa visite du petit musée de paléontologie de Lyme Regis avec son fils – musée dans lequel un mur entier est consacré à Anning, la célébrité locale.

J’ai beaucoup aimé la remise en question de la parole de Dieu lors de la découverte du dinosaure. Un vrai coup de tonerre dans l’ordre établi! Elizabeth a d’ailleurs peur que le ciel ne lui tombe sur la tête pour oser penser que Dieu aurait pu ne pas être tout puissant, puisque des espèces animales ont disparu (Dieu est censé protéger ses créatures). Quel tollé!

En 1937, Mary Anning montre le
En 1837, Mary Anning montre le « crocodile » qu’elle a découvert dans la falaise

Et puis l’autre dimension qui m’a bien plu, tout en m’ennervant grandement, est la place de la femme dans la société anglaise du 19è. Et qui plus est, la place de la femme pauvre, car Mary Anning vit dans la misère. Evidemment le sort des soeurs Philpot est aussi un peu triste. Trop pauvres pour être mariées, car leur frère ne peut se permettre une dot, elles doivent rester vieilles filles, et en plus déménager au fin fond de la campagne anglaise pour coûter le moins possible à leur frangin. Quel destin merveilleux…

C’est donc une histoire tout en nuances, peut-être un peu triste pour les raisons évoquées ci-dessus, mais très belle et surtout passionante. Tracy Chevalier s’est bien renseignée (comme à son habitude) sur les conditions de vie, et nous offre un beau portrait de la vie dans une station balnéaire au début du 19è.

Dessin de la maison et du magasin de
Dessin de la maison et du magasin de « curiosités » de Mary Anning, avant qu’elle ne soit détruite pour construire le musée

On aime les fossiles, ou on ne les aime pas. Moi ça me parle, je m’amusais à en chercher dans les dalles des vieilles demeures à Lyon quand j’étais enfant (le fameux calcaire à gryphées), et on avait aussi quelques amonites dans une vitrine.

Pour autant, les termes techniques se rapportant aux fossiles et les sessions de chasse au fossile ne versent jamais dans la leçon savante et booooring. Non, tout cela est évoqué de manière à ce que l’on comprenne bien de quoi l’on parle, mais c’est tout. C’est le contexte de cette hisoire d’amitié improbable, et non pas le coeur du livre.

mary


2013-1-7-Chevalier-Author-Photo-credit-Sven-Arnstein-thumb-620xauto-48792L’auteure: Tracy Chevalier est née le 19 octobre 1962 à Washington DC, capitale des Etats-unis. Son père était photographe pour le Washington Post, et sa mère décède lorsque Tracy n’a que huit ans.

Elle étudie l’anglais à l’université, et son diplôme en poche, en 1984, elle déménage en Angleterre où elle commence sa carrière dans l’édition. En 1993, elle s’incrit à un cour d’écriture.

Son premier roman, La Vierge En Bleu, est publié en 1997. C’est avec La Jeune Fille A La Perle (1999), inspiré d’un tableau de Vermeer, que Tracy Chevalier rencontre le succès. D’ailleurs, un film avec Scarlett Johannson et Colin Firth (deux de mes acteurs chouchous, soit dit en passant!) en est tiré.

Une vidéo de Tracy Chevalier sur son roman, dans la langue de Molière (qu’elle maitrise fort bien!):


Pour aller plus loin: Mary Anning est enfin reconnue comme la paléontologue d’importance qu’elle fut. Un musée est consacré à ses découvertes à Lyme Regis, et plusieurs livres ont été écrits sur elle.

Google a même honoré sa mémoire à l’occasion de son 215è anniversaire en 2014

mary+anning+google+doodle

Pour finir, voici une chouette vidéo sur la vie de Mary Anning, en animations (et en anglais):


Lecture dans le cadre du MOIS ANGLAIS proposé par

Titine de Plaisirs à cultiver

Cryssilda de Voyager… Lire…

et Lou de My Lou Book

logo-eliza


Publicités

29 réflexions sur “Prodigieuses Créatures (2010) Tracy Chevalier

  1. Je trouve que les romans de Tracy Chevalier sont toujours très sympathiques à lire et ils abordent des sujets vraiment variés! Je n’ai pas lu celui-ci, mais je me le note 🙂
    PS: Ta chronique est vraiment superbe (comme d’habitude) avec toutes ces illustrations!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, ce que j’aime beaucoup, c’est que la plupart du temps, elle part d’une oeuvre d’art et invente l’histoire de cette dernière. En plus d’en apprendre sur l’oeuvre en elle-même, on est aussi plongé dans un époque et je trouve que les détails de la vie quotidienne sont toujorus très bien rendus. Pour ce qui est de Prodigieuses Créatures, c’est un peu différent, puisque Tracy Chevalier s’attache à des personnages réels – mais toujours des femmes fortes, qui bousculent les conventions de leur temps, à leur manière.
      Contente que le côté visuel te plaise 🙂 Pour moi c’est important!

      J'aime

        1. Pour te dire la vérité, après avoir lu La Dernière Fugitive, j’ai eu envie de me mettre au patchwork! Puis je me suis souvenue que dans l’absolu, je trouvais ça moche (ça ne m’empêche pas d’apprécier le travail qu’il y a derrière, hein, mais c’est juste pas ma tasse de thé!).

          J'aime

    1. Je pense que ce roman est à double tranchant: on accroche ou pas. Le style narratif est très intéressant pour moi, avec d’un côté Mary Anning qui s’exprime dans un genre de patois local, et Elizabeth qui s’exprime de manière très poétique et imagée. Rien que pour ça, je trouve que c’est un chouette roman. Et pour moi l’histoire est tout aussi intéressante, surtout quand on sait que ces deux femmes ont vraiment existé, et de quelle manière elles ont révolutioné la paléontologie!

      J'aime

    1. Merci, contente de faire découvrir cette auteure que j’apprécie énormement! Par contre je ne pense pas que ce soit son meilleur roman – La Jeune Fille A La Perle et La Dame A La Licorne sont les meilleurs, selon moi.

      J'aime

  2. J’avais beaucoup aimé ce roman. Même si mes favoris restent La Jeune Fille à la perle, la dame à la licorne et la Vierge Bleu, j’ai adoré ce roman pour les mêmes raisons que toi 😉
    J’aime beaucoup lire ce genre d’histoire sur le destin de femmes.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour ma part, j’ai une nette préférence pour ses oeuvres « de jeunesse », dont j’adore le concept: elle imagine le contexte dans lequel une ouvre d’art a été créée. La jeune fille à la perle, La vierge en bleu et La dame à la licorne en font partie. J’ai aimé Prodigieuses créatures, mais pas autant.

      Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Mrs Figg 🙂
      Ravie que tu aies aimé le résultat de mes petites recherches. Pour ma part j’aime beaucoup m’immerger dans l’univers des livres que je lis, donc faire des recherches sur l’époque, les personnages, la culture, etc… qui sont évoqués. Malheureusement en ce qui concerne Mary Anning, très peu de choses sont en français 😦
      Mais je crois que la vidéo parle d’elle-même, même si on ne comprend pas l’anglais (surtout si tu as lu le livre!).
      A bientôt!

      J'aime

    1. Oui c’est une lecture sympa! Même si j’ai préféré ses livres sur les oeuvres d’art. En tout cas ce que j’apprécie beaucoup, c’est qu’à chaque fois elle se renseigne très bien sur l’époque qu’elle traite, et qu’on en apprend vraiment des tonnes. Sa peinture de la société dans un lieu et une époque donnés est toujours très juste.

      J'aime

  3. Je vois qu’on a toutes les deux été marquées par l’évocation de la place de la femme dans la société. Moi qui aime tant les récits qui se passent à cette époque je dois avouer que je n’échangerais ma place au XXIe siècle pour rien au monde! ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s