Question écriture – à quelle personne écrire?

Question écriture – à quelle personne écrire?

Aujourd’hui j’ai besoin de vos lumières.

Je me suis mise en tête d’écrire les mémoires de ma grand-mère. C’est un projet qui dort dans un coin de ma tête depuis près de 15 ans. Depuis, en fait, le décès de mon autre grand-mère, qui avait pour habitude de nous monter ses albums photos du temps passé et de nous raconter des annecdotes sur tous ces sourires figés sur le papier. Quand elle a disparu, ses histoires ont disparu avec elle. Je m’en suis toujours voulu…

Presentation-La-revolution-argentique-Famille-Gaumont

J’ai donc commencé cet ambitieux projet – écrire l’histoire de ma famille, en commençant par la doyenne.

Pour l’instant un seul entretien a eu lieu, et nous avons « couvert » l’enfance de ma grand-mère (même si je préssens qu’il faudra revenir sur certains éléments).

J’ai donc mes notes, jetées à la hâte sur le papier, et qu’il faut mettre au propre. Et me voici confrontée à mon premier problème d’écriture: à quelle personne écrire?

1.  « Je » = ma grand-mère narratrice (je me contente donc de retranscrire son propos)

2. « Elle » = un narrateur omniscient

3. « Ma grand-mère » = moi, sa petite-fille, je suis la narratrice (dans le style d’Isabel Allende)

Qu’en pensez-vous? Avez-vous déjà écrit des mémoires?

J’écrivais beaucoup étant plus jeune, mais je suis un peu « rouillée ». Merci pour vos conseils 🙂

stylo-plume

Publicités

24 réflexions sur “Question écriture – à quelle personne écrire?

  1. dans les récits de biographie, soit tu parles à la place de ta grand mère donc comme une auto biographie, soit tu raconte la vie de ta grand mère 🙂 donc toi petite fille qui raconte. J’aime bien le côté début que tu débuterais par toi petite fille en basculant sur le je = grand-mère narratrice 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Oui c’est une idée. Je pourrais débuter avec ma quête personnelle, expliquer le lien que j’entretiens avec l’histoire familiale, un truc du genre… Puis embrayer sur le récit de ma grand-mère. Merci de ton retour!

    Aimé par 1 personne

  3. A première vue j’aurai dit elle après l’idée de Julie suit son fil est plutôt bonne.
    Je n’ai jamais écrit de mémoires, les histoires de ma grand-mère sont gravées dans ma tête mais je trouve ton idée admirable et super dans notre époque très individualiste :).

    Aimé par 2 people

  4. En tant que professionnelle, biographe, coach et auteure, je vous conseille le « je » qui permettra à votre grand-mère de relire le texte et quelque part de revivre sa vie. L’idée du démarrage par votre quête est bonne, et passez assez rapidement au « je ». Et vous verrez, dans très longtemps, quand votre grand-mère ne sera plus là, vous serez très heureuse de « la lire » malgré tout… le « je » vous permettra de mieux la retrouver. Bonne chance, c’est un sacré boulot que vous avez entamé là !
    http://agnesboucherbiographe.com/

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Agnès. Je me rends compte qu’il y a en fait deux projets en un: écrire pour ma grand-mère, lui faire le cadeau de ses mémoires, et écrire pour moi-même, sur la famille en général. Je pense que je vais commencer par écrire à la première personne du singulier, pour lui faire un livret rien que pour elle. Tout en gardant en tête mon projet de « saga familiale ». C’est pas les Rougon-Macquart, mais à mon avis il doit y avoir quelques petites pépites qui se cachent dans les non-dits…

      Aimé par 1 personne

  5. Oh quel beau projet ! Je trouve ça touchant, et en même temps c’est une superbe idée.

    Je serais plus portée sur le « Elle » ce qui ne t’empêcherait pas de glisser parfois « Ma grand-mère ». Parce que je trouve que c’est SON histoire. Avec le « Je », j’aurais peur de trop parler à sa place. Après tout est question de sensibilité.

    Je pense que tout dépend avant tout de la relation que tu entretiens avec elle. Fais simplement comme tu le ressens et ce sera la bonne manière d’écrire.

    Aimé par 1 personne

  6. C’est un sublime projet et un très beau cadeau.
    Je suis de l’avis Bénédicte. Je pense que c’est mieux de rester sur le ELLE, parce que se sont les souvenirs et histoires de ta grand mère. Pour moi, le JE, quand on parle à la place de quelqu’un, c’est s’approprier ses souvenirs et potentiellement les déformer.

    Aimé par 1 personne

  7. J’opterais également pour le Elle puisqu’il s’agit de son histoire 🙂 mais après je pense que plus tu vas écrire et plus tu vas trouver la personne qui correspond le mieux à ta narration. Si ça se trouve, le Je conviendra mieux à ton récit, à ton style d’écriture. Certaines personnes arrivent mieux à retranscrire des sentiments quand elles parlent à la première personne.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s