Le Sang Des Wolf (2014)Blanche Montclair

Le Sang Des Wolf (2014)Blanche Montclair

CouvertureSWDevantCe roman! Mais ce roman!!!!! Je vous en avais déjà parlé ici et.

Je suis tombée dessus en explorant le monde fabuleux de WordPress aux débuts de mon blog. L’auteure a mis en ligne son roman dans l’espoir qu’il soit repéré un jour par une maison d’édition, et pour se faire une base de lecteurs fidèles (dont moi!).

C’est vrai qu’il y a beaucoup de gens qui font la même démarche (et si un jour je ponds quelque chose, je viendrai surement grossir les rangs), alors qu’a-t-elle de différent?

Tout simplement, sa personnalité. Touche à tout, sensible, elle a fait un travail complet et fouillé pour ce roman qu’elle traine avec elle depuis plusieurs années déjà, et qu’elle a refondu, poli, et observé maintes fois.

A première vue, c’est une histoire de loups garous, et ce n’est pas vraiment mon genre de prédilection, bien que je n’y sois pas hermétique. Mais en voyant la peine qu’elle s’est donnée pour documenter non seulement son travail d’écriture, mais aussi le contexte historique, les partis pris, et la réflexion de base sur son roman, j’ai été admirative.

Et pour courroner, le tout, cette demoiselle dessine et a illustré son roman – une jaquette et des illustrations intermédiaires.

Bref, j’ai plongé dedans… Et j’en suis bien contente! Je vous emmène?


Zoé, l'héroïne française qui étudie en Autriche
Zoé, l’héroïne française qui étudie en Autriche

Résumé: Zoé vis à Vienne (Autriche) où elle termine ses études avant de commencer un job à l’ambassade de France. Sa route croise celle de Jan, un beau brun ténébreux avec lequel elle se lie très vite d’amitié, mais surtout de son cousin Lukas, un grand blond arrogant.

Son groupe d’amis, assez hétéroclite, se compose de personnes qu’elle apprécie plus ou moins. Elle se sent un peu en décalage. Seule sa meilleure amie, Tina, fille de commissaire, et Jan, la comprennent vraiment.

Des loups font leur apparition à Vienne, et dans le même temps, des meutres étranges sont commis. Le père de Tina, l’inspecteur Terwull, est chargé du dossier. Il trouve d’étranges similarités entre ces meurtres et ceux qui avaient été perpétrés des décénies auparavant, alors que son propre grand-père, rescapé des camps de concentration et lui aussi commissaire, enquêtait. Terwull se base sur le journal de son grand-père pour faire avancer sa propre enquête.

Aidé par Wagner, un expert ès-loups charmant mais punk jusqu’au bout des ongles, et chapeauté par sa très charismatique chef, Terwull se lance sur la piste du « Tueur aux loups ».

Quant à Zoé, elle fait, un soir, une étrange rencontre qui va changer sa vie.


L’histoire: Zoé Vifchesney, française, vis à Vienne, capitale de l’Autriche. Elle habite en coloc avec deux autres français, Jean et Clara, desquels elle s’éloigne de plus en plus. Ses meilleurs amis sont des locaux: Jan Finsterwald et Tristina Terwull. Jan est aussi brun et classe que Tina est blonde et extravagante. Il vient d’une famille viennoise respectée, elle est fille de policier divorcé. Cette compagnie est la meilleure que pourrait trouver Zoé, une petite poupée gothique introvertie, intelligente et nerdy.

swch16007
Jan et Lukas

Jan vit avec son oncle Markus et son cousin Lukas dans leur somptueux hôtel particulier. Jan est très lié à son cousin. Lukas, un grand blond au corps parfait mais couvert d’étranges cicatrices, est mannequin et acteur. Malheureusement, le courant ne passe pas entre Lukas et Zoé. D’ailleurs, Lukas porte tout le temps ses lunettes de soleil, même la nuit, et même à l’intérieur. Le succès lui a clairement monté à la tête! Mais pour l’amitié de Jan, ces deux là font l’effort de se tolérer.

Le père de Tina, l’inspecteur Terwull, enquête sur un crime particulier: le corps d’un homme a été retrouvé, vidé de son sang, sur une stèle du cimetière juif de Vienne. Il porte à son flanc une trace de morsure. Terwull fait appel à Wagner, un expert en loups, gothique jusqu’au bout des doigts mais calé dans son domaine. Ensemble, et sous l’égide de leur chef Ulrike, ils vont traquer celui qu’ils appellent désormais le « tueur au loup »… Car ce premier meurtre est bientôt suivi de plusieurs autres, laissant la police et la population sur les nerfs.

Pour Zoé, la vie n’est pas facile. Apparement des loups rôdent dans la ville, tout le monde a peur. Ses colocataires sont de plus en plus excécrables avec elle, surtout Clara, qui est son antithèse physique. Jusqu’à un soir, où, se promenant dans un parc désert, une meute de loups l’encercle… Menée par un grand loup gris aux yeux bleus, les loups la flairent sans lui faire de mal… Jusqu’à ce que les forces de l’ordre ne les repèrent et ne les coursent. Zoé s’enfuie avec les loups, se sent sous leur protection… et se réveille chez elle le lendemain.

swch11001Sans aucun souvenir de ce qui s’est passé entre le moment de la fuite avec les loups et son réveil chez elle, Zoé se sent changée. Elle se coupe les cheveux. Son caractère s’affirme.

Mais les cousins Finsterwald sont bientôt suspectés par l’inspecteur Terwull dans ces histoires de meutres glauques. Terwull se base sur le journal de son grand-père, qui était lui aussi flic, et qui a eu à traiter du même genre de meurtre bizarre. A l’époque, en enquêtant sur les Finsterwald, il s’était rendu compte que le chef de famille, un docteur nazi, trafficottait quelque chose de tordu pour fusionner loups et humains. Sans trop y croire…

sw31007
Zoé et Lukas

Zoé devient de plus en plus sensuelle et caractérielle. Elle se met aussi à faire des crises de tétanies impressionantes. Lors de l’une d’elles, Lukas se trouve à ses côtés, et la soutient tout le long de la crise. Elle devient de plus en plus sensible à la présence de Lukas, et fantasme un chouia sur lui… Il lui faut un peu de temps pour s’avouer ses sentiments. D’autant plus qu’entre temps, elle a cédé aux avances de Viktor, un charmant égyptologue (qui la laisse de marbre).

De son côté, l’objet de ses soupirs se débat dans des histoires de famille glauque à souhait. Le père de Tristina ayant fait son job et interrogé tous les membres de la famille Fintserwald, ceux-ci sont sur le qui vive. Mais curieusement, Lukas est ostracisé par sa famille… Il serait un « sang clair », que ses cousins moquent en permanence. Terwull est sur la piste du « mouton noir » de la famille, un certain Odon, qui s’est échappé de son institution mentale.

swch7001
La famaille très joyeuse de Lukas, les Finsterwald

Un soir, un grand combat de loups clandestin a lieu dans la forêt. Terwull et Wagner s’y rendent, espérant bien y traquer le détraqué qui perpétue ces crimes horribles. Quand à Lukas, il s’y rend aussi, sous la forme d’un grand loup gris (tiens tiens…). Une participante attire l’attention de tous: une femme surnommée la Louve, dont les animaux sentent la Javel et sont vicieux. Wagner et Terwull se lancent à sa poursuite, mais elle s’échappe de peu. Quand à Lukas/le loup gris, il est gravement blessé lors des combats, et en plus il se prend une balle lorsque la police débarque. Bref, il rentre chez lui en piteux état, mais avec une information capitale: Odon est de retour.

Les cousins Finsterwald sont blanchis dans l’enquête de l’inspecteur Terwull, et Zoé et Tina sont à nouveau autorisées à les fréquenter. Lukas et Zoé se rapprochent timidement, mais ni l’un, ni l’autre n’osent faire le premier pas. A la suite d’une dispute entre nos deux tourtereaux, Zoé part, de méchante humeur, raccompagnée par Jan.

Trou noir. La belle se réveille à l’hôpital. Elle a été poignardée sur le pas de sa porte, et Jan est introuvable. C’est Lukas, rongé par le remords, qui a voulu aller s’expliquer et qui l’a trouvée gisant sur le pavé. Lukas a appelé Terwull de l’hôpital, et ce dernier a rappliqué fissa avec Tina.

Le premier volume de cette saga époustoufflante se referme avec Zoé qui a une petite lumière violette qui brille au fond des pupilles, Lukas et Jan introuvables, et la famille Finsterwald sur le point d’imploser.

sw35002
Zoé et la petite flame violette qui danse au fond de ses prunelles

 


Mon avis en bref: Un super roman, mélangeant science fiction, thriller, histoires de famille et histoire tout court, romance et enquête policière. Je l’ai découvert sans trop savoir à quoi m’attendre, et je suis convaincue! Ecriture dynamique et enlevée, personnages fouillées, références historiques et thématiques bien recherchées… et une histoire palpitante qui vous donnera envie de connaitre la suite! Je recommande ce livre à tous, car j’ai l’impression que tout le monde peut y trouver son compte.

Bonne lecture, mes petits loups 😉


Mon avis: Foncez! j’ai commencé ce roman en ligne pour deux raisons: l’auteure me paraissait intéressante (et les gens intéressants écrivent des choses intéressantes), et comme c’était publié chapitre par chapitre tous les deux jours, cela n’allait pas devenir trop chronophage (pas comme quand je commence un bouquin et que je ne peux plus le poser, et que donc, je ne fais rien du tout à part lire).

L’expérience de lecture « feuilleton » s’est révélée intéressante pour moi, qui me défini comme un boulimique de lecture. Alors être forcée à savourer à petites bouchées… vous imaginez le calvaire! Et pourtant je me suis prise au jeu. Si vous décidez de lire ce roman en ligne (puisqu’il n’est pas encore publié), vous aurez aussi la joie de pouvoir suivre, en commentaire, mes états d’âme quant aux personnages et aux situations (souvent ponctués de « aaaaaaah! » démontrant mon impatience de savoir ce qu’il allait se passer ensuite). Un chouette bonus, hein 😉 et en plus, vous n’aurez pas à attendre. Vous pourrez juste tout lire d’un coup, bande de petits veinards!

J’ai énormément apprécié le fait que l’auteure se soit bien documentée sur l’Autriche et sur le nazisme, mais aussi sur la hiérarchie de la police dans le pays. Moi j’aime apprendre des choses tout en me divertissant, et là c’est tout à fait ça.

Ce livre mélange allègrement les genres: un brin historique avec le coup du journal du grand père, un peu fantastique avec ces beaux gosses qui ont des flamèches dans leurs prunelles (et se transforment accessoirement en loups), carrément policer avec l’enquête.

Les personnages sont nombreux, mais ils sont tous très fouillés et ont chacun un rôle à jouer (même si ce n’est pas évident au premier abord – j’attends des révélations sur Niejdan et sur d’autres). J’ai eu un peu de mal à savoir qui était qui dans la famille de Lukas et Jan, mais sur la fin je pense avoir maitrisé la famille Finsterwald. Un arbre généalogique ne ferait pas de mal pour s’y retrouver Je pense que cela vient surtout du fait que pendant assez longtemps, on ne les voit pas, on les entend seulement. Et attribuer telle voix à telle silouhette, des fois ce n’est pas évident.

Les personnages sont aussi traversés par des émotions vraiment très fortes et violentes. Soit ils sont vraiment très sensibles, soit l’écriture est un peu mélodramatique.

Mais mis à part ces deux points, j’ai vraiment apssé un très bon moment avec ce livre. Il est génial. L’univers mis en place par Blanche est tout à fait crédible, et la tension va crescendo. J’ai été frustrée au plus haut point lorsque le tome 1 s’est fini! Tant de questions en suspend! Et le tome 2 qui est en cours d’écriture… Vais-je pouvoir tenir aussi longtemps? (La réponse est oui, bien sure, puisque j’ai attendu religieusement les tomes suivants de toutes les séries entammées, et que je les ai toujours tous lus).

Zoé tiens beaucoup de l’auteure, mais c’est normal, puisqu’à l’origine de l’origine, cette histoire était une parodie de sa vie d’étudiante. Petite, brune, gothique, intelligente et pas vraiment à sa place, elle s’autorise enfin à être elle-même après avoir batifolé dans un parc avec les loups.

J’ai cru au début que Jan était son mec, mais pas du tout. C’est Lukas qui est le héro torturé de cette histoire (quoi que Jan a aussi sa part de torture à porter, d’après ce que j’ai compris).

Il y a tellement de rebondissements! Tout ce que je voulais, c’était un pti bisou entre nos amoureux, mais quand on pense qu’ils vont enfin avoir un peu de répis… Et bien bam! Une autre catastrophe leur tombe dessus. Oui, vous avez bien lu: même pas UN bisou d’échangé entre Zoé et Lukas! Mais c’est insupportable cette tension!

L’écriture est enlevée et les personnages attachants. D’ailleurs quand vous aurez lu le roman, il faudra me dire qui est votre personnage coup de coeur. Pour moi Wagner (pour le côté geek/goth/loup) et Ulrike (pour le côté bonasse en talon qui met un coup de pied au cul à tout le monde, tout en buvant des tisanes nwz age et en brulant de l’encens). Bien sur Lukas et Zoé je les kiffe ++++++, cela ne se discute même pas! Ils sont hors compétition ces deux là!

(Notez le nombre élevé de points d’exclamation – je suis très très entousiate!)

Je ne sais pas quoi vous dire d’autre pour essayer de vous convaincre de lire ce roman. Bien sur tout n’est pas parfait, mais franchement il vaut le coup! Et surtout, l’auteure vaut le coup d’être découverte, lue et soutenue.


photo-du-22-02-2014-c3a0-16-27-3L’auteure: Blanche Montclair (son nom de plume, mais il parait que son vrai prénom est encore plus joli) est un petit pimousse maouss costaud! Son mètre 53 bouillonne de créativité et de prises de risques.

Un exemple? Elle écrit, elle dessine (toutes les illustrations du roman sont d’elle, elle fait cela en autodidacte, et on voit clairement une évolution au fil du temps), elle adore la musique et l’histoire… Bref, du savoir concentré sous ses boucles brunes.

Un autre exemple? Après des études « classiques » , elle se réoriente dans le graphisme à l’âge tendre de 29 ans, pour vivre sa vraie passion.

Pour en savoir plus sur elle, vous pouvez consulter sa biographie sur son blog ou jeter un oeil au Liebster Award bien mérité qu’elle a remporté récement.


Produits dérivés: On attend le tome deux, en cours d’écriture, avec impatience!!! (no pressure 🙂 ).

Blanche a aussi toute une galerie de dessins de ses personnages, à explorer!


PS: Pour cette chronique, j’ai essayé de ne pas trop surcharger, surtout au niveau de la rubrique « l’histoire ». J’ai tendance à en écrire des tartines,  et donc j’ai essayé de revenir à un style un peu plus léger, sans trop entrer dans les détails. Dites-moi si cela vous plait!


Publicités

32 réflexions sur “Le Sang Des Wolf (2014)Blanche Montclair

  1. Génial que tu es fait une chronique sur le livre de Blanche….perso je suis arrivée dans la blogosphère le roman était bien avancé et je n’ai pas pris le temps de lire le début car je ne pouvais pas suivre….Maintenant qu’il est terminé ce sera ma prochaine lecture (en 1 seule fois 😀 ). En tout cas je suis d’accord avec toi…elle mérite de la pub et surtout une maison d’édition. 😉

    Aimé par 1 personne

        1. Fini acte 1….très sympa à lire même si j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver dans tous les personnages. J’ai quelques idées sur l’évolution de certains personnages…j’espère que je vais être surprise 😉

          Aimé par 1 personne

  2. Bon, bon, bon…
    Sev’, Sev’, Sev’…
    Encore une fois je suis extrêmement touchée par ta chronique au sujet de mon roman et je t’en remercie. Les gens qui encouragent les autres sont plus rares qu’on le croit, et pour moi, ce que tu fais représente beaucoup. C’est un bel acte. Donc, merci mille fois!
    En plus tu m’as faite beaucoup sourire avec mon « écriture mélodramatique » parce que… c’est parfois tellement vrai! Et encore je me suis un peu « soignée » car dans mon adolescence c’était quelque chose! 🙂 En tout cas, je suis ravie que tu aies aimée.

    Bon, « no pressure », mais quand même, hein! Va falloir que je m’auto-challenge en triple entre l’écriture, le dessin et la lecture! 🙂
    MERCI!

    Aimé par 1 personne

  3. A reblogué ceci sur Les Mondes de Blancheet a ajouté:
    Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

    J’ai le plaisir de vous présenter une chronique consacrée à mon roman-blog Le Sang des Wolf, rédigé par l’adorable Sev. N’hésitez donc pas à jeter un oeil sur le blog de mon roman, comme sur les chroniques littéraires de La Bibliothèque de Sev!
    Bonne lecture à tous et à très bientôt!
    Blanche Mt.-Cl.

    Aimé par 1 personne

    1. A mon avis c’est une très bonne lecture de saison. Ca commence en automne pour se finir au nouvel an, donc on est pile poil dedans! De belles évocations de paysages enneigés ou de pluie battante (tout à fait d’actualité n’est-ce pas!).
      Les descriptions de la ville sont aussi très chouettes et, contrairement à beaucoup d’autre romans pour lesquels j’ai eu besoin d’aller voir sur internet de quoi on me parlait niveau paysages, ici ce ne fut pas le cas.

      Aimé par 1 personne

    1. Ecoute, moi non plus je n’aime pas trop lire sur ordinateur. Et puis je me suis prise au jeu, et j’ai vraiment aimé l’histoire!
      Contente que le résumé serve à ceux qui ont une indigestion de mes tartines! je te jure que j’ai fait un effort, j’aurai pu entrer beaucoup, beaucoup plus dans les détails. Je vais y travailler, promis!

      J'aime

  4. A reblogué ceci sur La bibliothèque de Sevet a ajouté:

    Hello tout le monde!
    Je ne suis pas très active ces derniers temps, en revanche il y en a une qui l’est carrément, c’est ma copinaute Blanche Montclair.
    Blanche a écrit un super roman fantastico-policier (je ne vois aps trop comment le décrire autrement!) mettant en scène de jeunes adultes aux proies avec le passé glauque de leur famille nazie. Et tout cela se passe à Vienne, capitale des bals en belle robe et tout le tralala. Un superbe décors, pour un roman envoutant!
    Comme elle ne s’arrête jamais, la demoiselle vient tout juste de finir une ènième correction/mise à jour de son oeuvre.
    Je vous sers donc du réchauffé, puisque je me reblogue moi-même 😉
    Voici ci-dessous ma chronique d’il y a quelques mois sur ce roman. J’espère vous convaincre d’aller faire un tour sur son blog pour y découvrir sa très belle plume!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s