JK Rowling, mon héro

JK Rowling, mon héro

JKRowlingL’auteure de Harry Potter est, tout comme moi, déçue par le résultat du référendum sur le fait que le Royaume-Uni reste ou non dans l’Union Européenne.

Sauf que je suis française, et elle britanique. Sauf qu’elle est connue, et moi pas (enfin j’ai un petit blog 😉 ). Sauf que ça la concerne beaucoup plus que moi, et qu’elle peut faire entendre sa voix.

JK Rowling a déclaré sur Twitter qu’elle n’avait « jamais autant eu besoin de magie qu’en ce moment », suivi de « bye bye UK »….

Et enfin un coup de boule à David Cameron, (maintenant ex) premier ministre du Royaume-Uni:

L’Ecosse va maintenant demander son indépendance. Ce que Cameron laissera derrière lui, ce sont deux unions brisées. Rien de cela n’aurait du arriver.

Bref, en plus d’écrire une super série, cette auteure est aussi engagée politiquement.

MON HERO!!

https-%2F%2Fblueprint-api-production.s3.amazonaws.com%2Fuploads%2Fcard%2Fimage%2F126105%2FGettyImages-469064838_copy

http://www.europe1.fr/international/brexit-jk-rowling-2781289

J’ai bien conscience qu’étant à Bruxelles, au coeur de l’Europe, je dois me sentir beaucoup plus concernée par tout cela que le citoyen lambda d’un quelconque pays membre… Et pourtant, l’idée de départ de l’UE est magnifique: garantir la paix sur le continent européen, promouvoir l’économie de la région et la libre circulation des biens et des personnes.

Ca veut dire qu’on peut aller où l’on veut en Europe sans avoir à sortir son passeport à la frontière, et que les bons fruits d’Espagne n’ont pas de droits de douanne à payer pour arriver dans mon assiette dans ce beau pays pluvieux qu’est la Belgique (on repassera pour l’empreinte écologique de fruits qui voyagent d’un bout du continent à l’autre, mais vous avez saisi l’idée).

Je me suis réveillée choquée que le Royaume-uni fasse le choix le quitter notre compagnie. La plupart de mes amis britaniques sont mortifiés du résultat. Certains ont même activement participé à la campagne pour rester dans l’UE.

Bien sur nous sommes représentatif d’une certaine couche de la population: trentenaires éduqués. Mais aussi bien bien mélangés: beaucoup sont d’origine étrangère (pakistanaise, indienne, néerlandaise, etc…).thumb-le-drapeau-europeen---histoire-et-signification-3987

Mes amis britaniques à Bruxelles et partout dans le monde sont dégoutés. Ils veulent rendre leur passeport, devenir citoyen de leur pays d’accueil, ou même partir sur la Lune si jamais Trump passe aux élections présidentielles américaines.

C’est tellement triste de voir que la peur de l’autre l’emporte… et pas qu’au Royaume-uni…

Ce blog étant un blog littéraire, je finis cette digression politique pour vous inviter à LIRE et vous informer sur le projet européen. Si une nana aussi chouette que JK Rowling en parle, c’est forcément un peu intéressant (et ça nous concerne tous).

Et puisque l’Ecosse va de toute façon quitter le Royaume-uni, profitons-en pour lire la saga Outlander sur laquelle j’ai complètement craqué!cross stitch

Publicités

15 réflexions sur “JK Rowling, mon héro

    1. « Esbaudie », quel joli mot!
      Moi aussi je suis toute abasourdie… Effectivement je vis peut-être au pays des bisounours, une Europe dans laquelle les différences sont une force et non pas matière à se méfier les uns des autres…

      Aimé par 1 personne

  1. Je ne suis pas britannique et je n’y vis pas mais je me sens concernée par cette question tout de même. Je me sens citoyenne européenne et bien que je ne sois pas toujours d’accord avec le système, je suis d’accord avec toi, l’idée de base était bonne. Et je suis aussi « triste » que la GB s’en aille. Bisous à toi!

    Aimé par 1 personne

    1. Ben oui, on est une joyeuse bande, pourquoi ils ne veulent pas rester faire la fête avec nous? Pfff…. Enfin j’a l’impression que c’est plus la Grande Bretagne qui y perd que l’Union Européenne, dans cette histoire. Ils nous mettaient des batons dans les roues pour plein de choses, espérons que maintenant, les choses iront plus vite. Enfin, d’abord il faut finaliser le divorce…

      Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais plus si je suis triste, en colère, ou juste dégoutée par la bêtise humaine.
      Surtout que ce vote a été obtenu avec des mensonges (voir Nigel Farage sur la NHS et son financement) et en exacerbant le nationalisme. Triste, triste, triste…

      J'aime

    1. Ravie aussi 🙂 Après on peut être déçu quand on s’apperçoit que notre personalité favorite a des opinions aux antipodes des notres. C’est donc à double tranchant. Mais de mon point de vue, lorsqu’on a une plateforme, autant l’exploiter pour faire passer le message qui nous tient à coeur.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s