Neige Sur Le Lac Des Saules (Snow Fall at Willow Lake), Susan Wiggs

Neige Sur Le Lac Des Saules (Snow Fall at Willow Lake), Susan Wiggs

englishVoici le deuxième volume des Lakeshore Chronicles que j’ai récupéré, au hasard, chez mon bouquiniste, parce qu’il me fallait des lectures relatives à l’hiver pour le Cold Winter Challenge: Neige sur le Lac Des Saules (Snowfall At Willow Lake).

Chaque tome  de ces chroniques est dédié à un membre plus ou moins éloigné de la famille de Daisy Bellamy, et l’histoire de Daisy est le fil conducteur de ces différentes chroniques qui ont lieu autour de Willow Lake (le Lac des Saules, how romantic!).

Neige Sur Le Lac Des Saules est le quatrième volume de cette série. L’auteure Susan Wiggs raconte l’histoire de Sophie Bellamy, la mère de Daisy.


Résumé: Sophie Bellamy, la mère de Daisy, a tout sacrifié à sa carrière d’avocate internationale, surtout sa famille… ce qui lui a valu un divorce. Le jour où Sophie est prise en otage et manque de mourir, elle reconsidère ses priorités: ses enfants.

Elle plaque sa carrière prometteuse à La Haye pour venir s’établir à Avalon, où ses enfants Daisy et Max vivent avec leur père et leur nouvelle belle-mère. Prise dans une tempête de neige lors de son arrivée à Avalon, Sophie sera sauvée par Noah Shepperd, son charmant voisin vétérinaire. La différence d’âge et de milieu social ne pourront arrêter les sentiments très forts qui se développent entre Sophie et Noah.

Outre son histoire d’amour, Sophie devra aussi faire face à d’autres challenges dans sa vie personnelle: passer d’une carrière d’avocate internationale à celle de mère de ses enfants. D’une vie trépidante à l’étranger, à une vie de province américaine.the-real-willow-lake

https://susanwiggs.wordpress.com/2012/09/25/the-real-willow-lake/

 


Mon avis: Tout d’abord, comparé à Un Jour De Neige, l’autre roman de Susan Wiggs que j’ai lu, celui-ci est bien meilleur. Mais alors, carrément meilleur, même. J’ai bien fait de le lire – il faut dire qu’après ma précédente lecture, j’avais beaucoup hésité à continuer avec cette auteure. Serait-ce une perte de temps?

Je suis heureuse de répondre que non. Les thèmes abordés ici sont beaucoup plus graves, même si ça reste une romance choupinette et que l’on sait que nos deux héros vont finir par roucouler. Le contenu est beaucoup plus mature aussi, à savoir que Sophie et Noah se jettent l’un sur l’autre pratiquement sans se connaître.

blood-diamonds

https://peppermintfrostblog.wordpress.com/2014/10/09/blood-diamonds/

 

La situation en Afrique est évoquée et plutôt bien documentée, à travers un Etat africain fictif qui prend son indépendance. Gros parallèle avec le Sud Soudan. On évoque aussi les enfants soldats et les viols de guerre, le commerce des diamants qui enrichi les riches et réduit en esclavage les autres, les guerres pour se disputer les mines de minerai si précieux pour fabriquer nos téléphones portables… Bref, du lourd et du sérieux.

Sophie a travaillé des années comme une forcenée pour que ce nouvel Etat puisse enfin voir le jour. C’est son bébé, sa fierté.

Du côté personnel, Sophie est donc une femme qui se consacre à sa carrière, pour qui la famille est secondaire. Venant d’une riche famille, ses deux enfants, à peine nés, ont été confiés à des nannies présentes 24/24. Bien que très jeune lorsqu’elle est tombée enceinte, Sophie a donc pu poursuivre ses études, se marier, et entamer une carrière fructueuse.

On comprend que Sophie est le fruit de la société dans laquelle elle vit, des attentes de ses parents. Elle tombe enceinte et épouse le père de sa fille, car c’est ce qui doit se faire, même si l’amour n’est pas vraiment présent. Ses parents, qui dictent sa conduite, la dépossèdent de son rôle de mère en lui imposant une nannie « pour son bien ».

palais-de-la-paix
Palais de la Paix, La Haye

Sophie, qui cherche une échappatoire, se perd dans son travail, persuadée qu’elle est « utile ». Et effectivement, elle l’est, pour toute une nation africaine. Mais cela signifie vivre à La Haye, loin de son mari et de ses enfants, qui sont à New York. De ne vivre que par et pour son travail. De ne voir ses enfants qu’en coup de vent, entre deux avions ou deux réunions.

Son travail coûte son mariage et sa famille à Sophie. Ses enfants ont appris à se passer d’elle, et son ex-mari a trouvé l’amour dans une petite ville de province, à une heure de route de New York.

L’élément déclencheur est une prise d’otage. Sophie manque de mourir, et se rend compte qu’elle ne consacre pas du tout de temps à ses enfants. On explore au travers de Sophie le choc post-traumatique: Sophie plaque tout, il lui arrive de tomber dans les vaps à l’évocation d’un détail (du sang par exemple, qui déclenche une réaction en chaîne de comportement qu’elle ne peut pas contrôler), ou encore son envie quasi innasouvible de sexe. Bref, elle fait des choses qui « ne lui ressemblent pas », mais qui étaient en fait enfouies très profondément en elle.

Le choc des cultures est assez marrant à observer: Sophie a une garde-robe très chic et raffinée, adaptée à la vie urbaine et mondaine. Ses jolies bottes à talons ne lui servent à rien lorsqu’il lui faut marcher dans un mètre de neige, pas plus que sa nuisette en dentelle pendant les froides nuits. Il lui faut retourner aux basiques: doudoune, jeans, bottes fourrées…

Choc des cultures avec Noah, et plus largement, la population d’Avalon. La plupart des habitants de cette petite ville jugent Sophie mauvaise mère car elle a donné la priorité à sa carrière au lieu de rester avec ses enfants. Bouh! Bad Mom!! Fustigons-la!

veto-1
Un vétérinaire très sexy, ça n’existe pas que dans les livres!  

Noah n’a quasiment jamais mis les pieds hors d’Avalon: il y est né, y a grandi, est allé dans une ville voisine pour ses études de vétérinaire, puis est rentré chez ses parents, dont il a transformé la ferme en clinique vétérinaire. Un gars du terroir, quoi. Sophie quant à elle a un chauffeur et un garde du corps, habite dans un quartier hyper trendy de La Haye, et avant ça à Manhattan avec son mari et ses enfants. Elle prend l’avion comme d’autres prennent le bus. Bref, des vies que tout oppose.

Choc des cultures aussi, lorsque la working mom se transforme en « mom » tout court. Sophie apprend à organiser son temps autour de l’emploi du temps de ses enfants. Elle emmène Max et ses copains au hockey. Elle essaie de créer du lien avec des adolescents qui ont appris à se débrouiller sans elle, et qui ne comprennent pas qu’elle est là « pour de bon ». Qu’elle n’est pas en transit, et qu’ils peuvent donc l’accueillir dans leurs vies et dans leurs coeurs, sans avoir peur d’être blessés si elle repart.

La relation avec sa fille Daisy est très intéressante, mettant en parallèle les vies des deux femmes à un moment unique de leur vie: devenir mère. Daisy marche dans les pas de sa mère en devenant mère à l’adolescence. Mais contrairement à Sophie, Daisy n’épouse pas le père de son fils, car elle sait qu’elle n’en n’est pas amoureuse. C’était un coup d’un soir.

Contrairement à sa mère, encore une fois, Daisy décide de ne pas s’appuyer sur son père mais de se débrouiller seule avec son fils. Ses parents financent ses études, mais pour le reste, elle doit gérer toute seule, du haut de ses 18 ans. Sa relation avec sa mère se développe lorsque Sophie propose de prendre soin de son petit fils Charlie pour que Daisy puisse prendre du temps pour elle, ou juste reprendre ses études.

ashton-kutcher-demi-mooreLa différence d’âge dans le couple est un problème qui est aussi savamment évoqué: une femme « mûre » et un « jeune » homme. Sophie a 40 ans, ses enfants sont ados, et elle est déjà grand-mère. Une jeune grand-mère, certes, mais tout de même. Noah a 30 ans, et est un grand gamin: ses potes viennent jouer du rock dans son sous-sol, il a plein de jeux vidéos, et des appareils de muscu.

Leur différence d’âge, qui choque d’abord Sophie, n’est pas le plus grand obstacle pourtant: c’est leur manque de projet de vie commun qui a presque raison de leur couple. Sophie ne peut plus avoir d’enfant suite à une complication après la naissance de Max… Mais Noah s’est toujours vu avec plein d’enfants. Cette réalité, irréconciliable, conduira les amants à se séparer temporairement…. jusqu’à ce que Noah dépasse tout cela et que le couple adopte deux enfants africains.

La romance est très chou dans ce livre. J’ai beaucoup aimé Sophie et Noah, qui doivent tous les deux sortir de leur zone de confort pour trouver le bonheur. Bien sur, comme dans Un Jour De Neige, les ressorts dramatiques sont plutôt gros et évidents, mais n’enlèvent rien au plaisir de lire les aventures de nos tourtereaux. Par exemple, lorsque Sophie, bien décidée à acheter une maison, ne trouve rien qui lui convienne, on se doute bien que c’est parce qu’en fait elle va finir par vivre chez Noah. Et j’avais vu juste! La fin est un peu trop belle pour être vraie, mais bon passons, on est dans une romance, il faut un peu de magie tout de même.

C’est aussi un livre assez sexy, sans être vulgaire. Pas explicite non plus, mais on a le droit a des scènes très chaudes et olé olé! bref, mieux que Un Jour De Neige aussi, où tout ce qu’on avait relevait de « et elle vécu une nuit torride » (ou à peu près).

Pour résumer: une romance choupinette, des thèmes intéressants, et le portrait d’une petite ville américaine sympa. 


susan-wiggs-photo2-by-susan-doupeL’auteure: Susan Wiggs est née le 17 mai 1958 à Olean, dans l’Etat de New York, aux Etats-Unis. Elle commence à écrire dès son plu jeune âge, finissant son premier livre, intitulé Un Livre Sur Les Enfants Pas Sages, à l’âge de huit ans.

Susan Wiggs devient professeur de mathématiques après des études à Harvard, mais continue de beaucoup lire, surtout des romances. Elle reprit la plume en 1983, et son premier roman fut publié en 1987. Elle abandonne son poste de professeur de mathématiques en 1992 pour se consacrer à l’écriture, avec une moyenne de deux livres par an.

bundleSusan Wiggs écrit des romances contemporaines et historiques. Ses livres sont traduits dans de nombreuses langues, dont le français, l’italien, l’allemand ou le japonais. Ils sont fréquemment en lice pour le Prix RITA, l’ultime consécration pour la romance.

Susan Wiggs réside dans l’Etat de Washington avec sa fille et son mari. Elle tient un blog et a un site web consacré à ses livres.


Produits dérivés: Neige Sur Le Lac Des saules est le quatrième roman de la série The Lakeshore Chronicles, qui compte 11 volumes à ce jour.


englishLes illustrations et publications en langue étrangère: 

Mon édition en anglais reprend « l’illustration type », reprise par beaucoup d’autres éditions en langue étrangères: un couple qui patine sur un lac gelé dans le soleil couchant. Cette illustration colle parfaitement aux moment romantiques échangés par Sophie et Noah sur la glace. Une autre édition en anglais montre une jeune femme sautillant gaiment dans la neige.

L’édition allemande montre un chalet la nuit en hiver, au bord d’un lac, ce qui colle bien aussi à l’ambiance cosy et protégée de l’histoire d’amour de Sophie et Noah.

Les autres éditions ont des illustrations qui me parlent moins. En français, une illustration plutôt bateau, avec la silouhette d’un couple enlacé devant un lac gelé, dans le soleil couchant.L’édition norvégienne montre une maison et un jardin enneigés. L’édition polonaise un lac gelé. Quant aux espagnols, ils ont le droit à un couple enlacé en tshirt, surimposés à l’image d’un lac gelé.

Le titre en français est une traduction littérale du titre original, et ça marche. En allemand, on a le droit à « Ce que cache l’hiver ». En néerlandais: « Ensemble sur la glace », pourquoi pas. En polonais, « La route du Lac », pas mal trouvé. En espagnol: « Ensemble au Lac ». Des titres assez passe-partout pour de la romance, mais il faut dire que le titre originel ne fait pas non plus dans l’originalité.


L’histoire: Daisy et Max vivent à Avalon, sur les rives du Lac des Saules Pleureurs, avec leur père et leur nouvelle belle-mère Rita. C’est une petite ville de campagne où tout le monde se connait, pas trop loin de New York, où plusieurs habitants d’Avalon travaillent.

veto-3Sophie décide de tout plaquer pour s’y installer. Le jour de son arrivée, elle est prise dans un terrible blizard, et en est sauvée par Noah Shepperd, un jeune vétérinaire très sexy. La tension monte vite entre ces deux là, et Sophie succombe au charme de son charmant voisin.

Lorsque les routes sont enfin praticables, Sophie va renouer doucement avec ses enfants, et plus particulièrement avec Daisy, maman ado célibataire du petit Charlie. Les enfants sont d’abord méfiants, ils ont toujours connu leur mère entre deux réunions importantes, mais peu à peu, ils se rendent compte qu’elle est là pour rester.

Sophie trouve un job à l’étude d’avocat d’Avalon et un appart à louer. Les mamans de l’école l’accueillent plutôt froidement, car elle a la réputaiton d’être la mère qui a abandonné ses enfants au profit de sa carrière. En plus elle sort avec le véto, qui est beaucoup plus jeune…

Plus jeune? Mais de combien? Lorsque Sophie se rend compte qu’elle a dix ans d’écart avec son amoureux, elle tombe des nues. Cependant, la goutte d’eau qui fait déborder le vase, c’est quand Noah se rend compte que Sophie ne peut plus avoir d’enfant suit à des complications lors de son dernier accouchement… Lui qui a toujours rêvé d’avoir une grande famille! Finalement nos tourtereaux iront adopter des enfants, et tout est bien qui finit bien!

2_maps

Publicités

6 réflexions sur “Neige Sur Le Lac Des Saules (Snow Fall at Willow Lake), Susan Wiggs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s