La Famille Souris Se Couche, Kazuo Iwamura

La Famille Souris Se Couche, Kazuo Iwamura

la famille souris se coucheNous avons découvert La Famille Souris dans un magazine pour enfant spécial Noël. Mademoiselle et moi-même aviosn toutes les deux accroché au style narratif (descriptions simples) et aux images très travaillées et toutes en douceur.

Alors lorsque j’ai découvert des livres de La Famille Souris dans notre magasin de jouets préféré, je n’ai pas hésité! J’ai pris celui sur le rituel du coucher le soir, car ç’est un peu problématique des fois. Autant joindre l’utile à l’agréable!


L’hsitoire: la famille souris est composée de 14 membres: papa, maman, grand-père, grand-mère, et les dix enfants. Ils vivent au creux d’un arbre.

Les ombres s’alongent et c’est le soir. Les adultes reviennent du travail ou finissent leurs tâches. La famille s’organise pour prendre son bain, tandis que d’autres préparent le repas du soir. On mange tous ensemble, et puis on discute après le repas. Enfin les enfants se mettent en pyjama, et maman raconte une histoire. Lorsque tout le monde est au lit, Grand-Mère entonne une berceuse, et les petites souris s’endorment. Maman et Grand-Mère peuvent enfin se reposer et vont prendre leur bain.

la famille souris se couche 1


Mon avis: Quelle poésie dans les dessins! Les illustrations occupent pratiquement l’entièreté des doubles pages. Une phrase simple, en bas de page, explique ce qui se passe. Mais on peut passer très longtemps à examiner chaque illustration avec l’enfant, à lui faire découvrir tel ou tel détail.

L’auteur est japonais, on a donc pas mal d’éléments culturels qui diffèrent, comme le bain (au Japon on commence par se savonner et se rincer hors du bain, comme pour une douche, et puis on partage un grand baquet de bois empli d’eau chaude avec plusieurs membres de la famille) par exemple, mais cela n’empêche aps du tout l’identification.

la famille souris se couche 2

Le décors est celui d’une famille rurale traditionelle japonaise. La vie simple de la campagne, près de la Terre et du ryhtme de la nature, y est dépeinte.

Etape par étape, le rituel du soir est décrit: on rentre à la maison, on prend son bain, on prend son repas du soir, on se met en pyjama, histoire, berceuse, dodo! Tous les enfants s’y retrouveront.

la famille souris se couche 3

J’ai eu les dents qui ont un peu grincé car à la fin, Grand-Mère et Maman sont les dernières à prendre leur bain. Mais en y réfléchissant, Papa et Grand-Père ont pris leur bain avec les enfants alros que les femmes préparaient le repas du soir. M’enfin ça relègue encore un peu les femmes en cuisine tout ça. C’est la seule chose qui m’a peut-être un peu embêtée, mais globalement j’adore ce livre.

Je pense en prendre d’autres à Mademoiselle dans le futur, car elle aime beaucoup ces perosnnages, ainsi que les illustrations simples et classiques, qui rappellent beaucoup celles de Beatrix Potter.

la famille souris se couche 4


Kazuo IwamuraL’auteur: Kazuo Iwamura, né à Tokyo le 3 avril 1939, est un auteur-illustrateur japonais pour la littérature jeunesse. Il a tout d’abord travaillé comme illustrateur pour les émissions enfantines de la NHK, la télévision japonaise. Après une courte expérience de designer dans une entreprise de cosmétiques, il a préféré devenir auteur-illustrateur de livres pour enfants.

En France, il est surtout connu pour la merveilleuse série « La famille Souris » : Une nouvelle maison pour la famille Souris, Le train des souris, La famille Souris et le potiron, La famille Souris et la mare aux libellules

Kazuo Iwamura vit avec sa famille à Mashiko, à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo. C’est là, au milieu des bois, qu’il trouve l’inspiration, le décor et les personnages de ses albums. Kazuo Iwamura a reçu l’insigne de Chevalier des Arts et Lettres en décembre 2014.


Produits dérivés: tous les autres albums de La Famille Souris, bien sur!

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Pour aller plus loin: lisez ci-dessous la très juste anaylse du travail de Iwamura, par Sophie Chérer (Extrait de l’Album des Albums, l’école des loisirs, 1997)

TRAVAIL, FAMILLE, PARTIE DE PLAISIR Que ceux qui poussent les hauts cris dès qu’on prononce devant eux les mots « dessins animés japonais » révisent leur jugement. Car Kazuo Iwamura, le doux, le tendre, le lumineux, le bucolique illustrateur des séries « Les Souris » et « La Famille Souris » a fait ses débuts dans la vie active en tant que dessinateur pour les émissions enfantines de la chaîne japonaise NHK. Certes c’était hier. Et certes, il en est sorti, mais sans pour autant être devenu une brute épaisse assoiffée de sang et de cervelles d’enfants.

Après un court passage par le design dans l’industrie cosmétique, Iwamura se consacre dorénavant à la création de livres pour enfants. Il vit depuis une vingtaine d’années à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo, en plein milieu des bois, avec sa famille nombreuse. Une situation qui rappelle celles des « Souris » (sept enfants) et de la « Famille Souris » (dix), sauf que lui n’en a que…cinq !

la famille souris se couche 5

C’est une famille idéale que la famille Souris. Une famille traditionnelle : grands- parents, parents et enfants vivent sous le même toit. Une famille japonaise : l’aîné des enfants est appelé Grand Frère, la cadette Petite Sœur, Grand-Père et Grand-Mère ont les yeux bridés quand ils sourient. Une famille qui sait tout faire : bâtir son logis (« Une nouvelle maison pour la famille souris »), fabriquer des luges et des jeux de société (« L’hiver de la famille Souris »), récolter des provisions (« La famille Souris et la racine géante », « Le petit déjeuner de la famille souris). Une famille toujours unie qui a le génie de transformer en parties de plaisir les pires corvées de la vie quotidienne et de métamorphoser le moindre repas, le moment le plus banal en fêtes merveilleuses (« Le petit déjeuner », « Le pique-nique », « La lessive », « La fête d’automne de la famille Souris », « La famille Souris dîne au clair de lune », « La famille Souris se couche »). Tous ensemble on cuisine et on déguste, on travaille et on joue, on chante, on raconte, on se promène et on jouit du bonheur de vivre en pleine nature.

En promenant son pinceau à hauteur de museau, en remplissant ses pages de détails de la forêt (avec juste une ligne de blanc d’un centimètre pour le texte d’une ligne en bas de page), Kazuo Iwamura nous offre des symphonies de couleurs, des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches, et tous les oiseaux, tous les insectes qui peuplent les sous-bois.

Son amour de la nature éclate encore dans « Le Piano des bois », l’histoire d’une petite fille qui vient jouer du piano sur une simple souche d’arbre coupé, bientôt rejointe par un orchestre entier d’animaux. On sort de ces albums avec des gourmandises de baies, des soifs de torrents clairs, des envies conquérantes de cabanes et de randonnées, et dans les oreilles, avec les chants d’oiseaux, le doux vacarme des grandes familles dont tous les connaisseurs en voie de disparition savent bien qu’il n’est jamais une cacophonie.

la famille souris se couche 6


Ce livre est presente dans le cadre du challenge Avril en Albums du blog Pilalire.

af8bc-logo2017_250

Publicités

11 réflexions sur “La Famille Souris Se Couche, Kazuo Iwamura

  1. J’ai trouvé cette référence il y a quelques années dans un autre blog, et j’ai immédiatement reconnu des livres lus dans mon enfance, empruntés à la bibliothèque, mais dont le dessin m’avait marquée. Je crois pouvoir dire que ça fait partie des lectures qui m’ont inspirée dans la poursuite du dessin…
    Bref, par nostalgie, j’ai voulu offrir un livre de cet auteur à mon fils à Noël dernier… et il n’a jamais voulu l’ouvrir! LOL Enfin, je suis sûre que ça lui viendra; les livres, on les a pour toute la vie, c’est ce qui est merveilleux. 😉
    Sinon, c’est vrai que les histoires sont sans doute un peu vieux jeu; dans celle que j’ai, le père va s’amuser dans la neige avec les enfants, et quand ils essaient d’entraîner leur maman dans leurs jeux, elle proteste parce qu’elle a trop de travail à faire dans la maison! (avant de se laisser persuader par le papa)

    Aimé par 1 personne

    1. Ooooh tu as du être déçue qu’il ne soit pas intéressé 😦 Enfin, le livre est là, qui sait, un jour ça l’intéressera peut-être! Les enfants sont pleins de surprises!
      Et effectivement il y a ce côté un peu traditionel dans le rôle des femmes, mais c’est plutôt léger donc ça ne me dérange pas.
      La poésie et le charme des illustrations compensent largement 🙂

      J'aime

    1. J’en ai commandé deux autres du coup 🙂 Mademoiselle est conquise, et moi aussi.
      Bon, y’a toujours le côté « les femmes aux fourneaux », mais c’est assez léger (pour le petit dej, les hommes aussi préparent la nourriture).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s