Actualité/News, livres

Why it’s good to have a big TBR pile – Pourquoi avoir une looongue PAL est bénéfique

(Francais ci-dessous en violet)

This is a really nice article about why it is good to have a super long TBR pile of books 😀

I feel better now about all the books I have at home and still need to read è and about the ones I keep buying, knowing very well how many are still waiting for me to open them at home :p

Click here  to read the article.

TBR Pile


Voici un super article qui explique pourquoi avoir plein de livres chez soi qu’on n’a pas encore lu est une bonne chose. Oui, cet article valide le fait qu’avoir une PAL longue comme le bras est bénéfique!

(Traduction en français ci dessous par moi-même :p )

La formation continue, tout au long de notre vie, nous aide à devenir plus heureux, à gagner plus d’argent, et même à être en meilleure santé, selon les experts. De plus, beaucoup de personnes très intelligentes dans le monde des affaires, tels que Bill Gates ou Elon Musk, insistent sur le fait que la meilleure manière de développer son intelligence est de lire plus. Alors que fait-on? On sort acheter des livres, plein de livres.

Mais nous sommes occupés et avoir l’intention de lire est une chose, le faire en est une autre. Bientôt, vous retrouvez votre bibliothèque croulant sous les volumes que vous avez l’intention de lire un jour, ou des livres que vous avez feuilletés mais pas lus jusqu’au bout. Un désastre en ce qui concerne votre projet de devenir plus sage et intelligent, n’est-ce pas?

Si vous n’arrivez jamais à lire, alors la réponse est oui. Mais s’il s’agit simplement du fait que la vitesse à laquelle vous lisez est inférieur à la vitesse à laquelle vous acquérez vos livres, j’ai une bonne nouvelle pour vous (et pour moi, puisque c’est tout à fait mon cas): votre bibliothèque surpeuplée n’est pas un signe d’échec ou d’ignorance, c’est en fait un titre d’honneur.

Pourquoi nous avons besoin d’une « anti-bibliothèque »

C’est l’argument que donne l’auteur et statisticien Nassim Nicholas taleb dans son best seller Black Swan. Taleb commence ses réflexions avec la bibliothèque légendaire que l’écrivain italien Umberto Eco, qui contenait pas moins de 30.000 livres.

Eco avait-il lu tous ces livres? Bien sur que non, mais ce n’est pas ce qui était important dans le fait de s’entourer de savoir potentiel, mais pas encore acquis. En donnant à Eco un rappel constant qu’il ne savait pas encore tant de choses, sa bibliothèque maintenait sa soif d’apprendre et sa curiosité. Une collection grandissante de livres que vous n’avez pas encore lus a le même effet pour vous, selon Taleb:

Une bibliothèque privée n’est pas là pour booster votre ego, c’est un outil de recherche. Les livres lus ont bien moins de valeur que les livres à lire. La bibliothèque devrait contenir autant de livres sur des sujets que vous ne maîtrisez pas que vos moyens financiers vous le permettent. Vous allez accumuler plus de savoir et plus de livre en vieillissant, et le nombre en augmentation de livres à lire sur vos étagères va vous sembler menaçant. Et en effet, plus vous savez de choses, plus vous aurez de livres à lire. Appelons cette collection de livres à lire une « antibibliothèque ».

Une antibibliothèque est un moyen puissant de nous rappeler nos limites – la vaste quantité de choses que nous ne savons pas, ou que nous savons à moitié, ou à propos desquelles nous réaliserons un jour que nous avions tout faux. En vivant avec ce rappel quotidien, cela nous pousse à l’humilité intellectuelle qui améliore la prise de décision et la soif d’apprendre.

« Les gens n’ont pas d’anti-CV qui expliquent ce qu’ils ne savent pas ou ce sur quoi ils n’ont pas d’expérience (ce sont leurs concurrents qui se chargent de souligner cela), mais ce serait bien qu’ils le fassent », déclare Taleb.

Pourquoi? Peut-être parce qu’il est bien connu que ce sont les plus incompétents qui n’ont aucun doute sur leurs capacités, et que les plus intelligents sont ceux qui en doutent tout le temps (vraiment, ça s’appelle l’effet Dunning-Kruger). Et il est aussi bien connu que lorsque l’on admet plus rapidement que l’on ne sait pas quelque chose, on l’apprend d’autant plus vite.

Donc ne vous flagellez pas si vous achetez trop de nouveaux livres, ou si votre liste de livres à lire est telle que même avec trois vies, vous n’en n’arriveriez pas à bout. Tous ces livres que vous n’avez pas lus sont en effet un signe de votre ignorance. Mais si vous connaissez déjà l’étendue de votre ignorance, alors vous êtes en avance sur la majorité des autres personnes.

pile a lire

12 réflexions au sujet de “Why it’s good to have a big TBR pile – Pourquoi avoir une looongue PAL est bénéfique”

    1. Exactement! Moi je récupère beaucoup de livres de personnes qui déménagent, du coup je me retrouve avec des livres que je n’aurais jamais achetés par moi-même et je découvre des genres littéraires nouveaux, des auteurs… et j’apprends pas mal de choses aussi 🙂

      J'aime

  1. J’adore cet article !!!
    Cela me rappelle un de mes profs de français qui était aussi prof de grecque ancien et d’autres choses encore. quand je l’ai eu en professeur c’était sa dernière année d’enseignement. Il a eu cette phrase (qui a transformé ma vie) alors que nous étions en admiration devant tout son savoir : « Je ne sais rien, il y a encore tant de choses à apprendre » !
    Là avec cet article, cela me rassure parce que c’est vrai, moi quand je vois tous ces livres qui m’attendent : « j’ai encore tant de choses à apprendre… ».

    Aimé par 1 personne

Répondre à Aelinel Ymladris Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s