Ecriture/Writing, En anglais/in English, Enfants/Children

Le jour où j’ai revisité « Cendrillon » – The day I rewrote « Cinderella »

(English in blue below)

Tout a commencé le jour où ma fille a reçu un petit livre Disney qui, en 5 doubles pages cartonnées, racontait l’histoire de Cendrillon. Alors Cendrillon, elle est bien gentille, mais j’ai quelques objections à ce conte intemporel:

  • Cendrillon n’a pas de prénom, juste un surnom
  • Cendrillon essaie d’aller au bal mais lorsque ses soeur détruisent sa robe, c’est sa marraine la fée qui la sauve
  • Cendrillon tombe amoureuse du Prince, et vice-versa, sans échanger une parole
  • Cendrillon est délicate
  • Cendrillon est soumise

Bref, Cendrillon c’est exactement le contraire du message que je veux faire passer à ma fille de quatre ans. J’ai donc improvisé pour faire en sorte que la magie soit bannie, mais que la force de caractère soit présente dans cette histoire.

Je suis donc en train de coucher sur le papier ma version moderne de Cendrillon. Ce n’est pas très long, et demain, ce sera en ligne!

Cendrillon-disney-princess-10442732-400-300

It all began when my almost 4 yo daughter got a Disney booklet about Cinderella. Cinderella’s nice, all right, my there are a number of issues with her story that are bothering me:

  • Cinderella doesn’t have a real name, just a nickname
  • Cinderella tries very hard to go to the bal, but despite her best efforts, she cannot go until magic rescues her
  • Cinderella and the Pricne fall in love without even saying anything to each other
  • Cinderella is delicate and submissive

In a nutshell, all of this goes in the exact opposite direction to the way I try to raise my daughter. So I improvised and made Cinderella a self-made young woman. in my story, there is no magic, but lots of ingeniosity and talking.

I am currently writting my own modern version of Cinderella. The French version is ready, and you’ll have to wait a little more for its English translation – but it will come!

21 réflexions au sujet de “Le jour où j’ai revisité « Cendrillon » – The day I rewrote « Cinderella »”

  1. A ce compte là, tu peux aussi réécrire presque tout les contes. Cela dit, dans une des version du conte, Cendrillon n’est pas si gentille que ça puisqu’elle tue ses demi-sœurs et les fait manger en soupe à sa belle-mère. Je lirais cette version avec plaisir 😀

    Aimé par 2 personnes

    1. Effectivement, la plupart des contes ont uen version originale assez sanglante/violente. Ca ne m’étonne pas. C’est à Disney que j’en veux, de nousen avoir fait des filles nunuches qui attendent le Prince charmant en chantant « un jour mon prince viendra »…

      Aimé par 1 personne

        1. La fonction des contes étaient de mettre en garde contre certains phénomènes. Certains sont d’actualité, d’autre ne le sont plus… et ils étaient destinés aux adultes, non aux enfants. J’espère bien que ma fille aura l’occasion de lire ces versions « gores » des contes, lorsqu’elle sera plus grande… pour le moment, je voudrais juste qu’elle en tire une leçon de vie. Et ‘fais de ton mieux mais seule la magie pourra vraiment t’aider » n’est pas forcément le message que je veux qu’elle en tire… d’où ma démarche.

          Aimé par 1 personne

        2. 🙂 Merci! En me ballandant un peu sur ton blog, je vois qu’on a un point commun: Lyon 3! J’y étais étudiante dans une vie antérieure, en LEA 🙂

          J'aime

Répondre à Lily Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s