Classique/Classics, En français/In French, France, livres, Roman/Novel

Yvette (et autres nouvelles), Guy de Maupassant

couv24717138

Ah! Maupassant! Je suis éternellement reconnaissante au programme de seconde de m’avoir forcée à lire Bel Ami, sans quoi je serais vraiment passée à côté de ce génie de la littérature française. Ce livre était à donner dans la boite à livres de ma bibliothèque. Je ne connaissais pas du tout ce titre, mais je me suis dit que je n’avais rien à perdre et tout à gagner à le découvrir.

Ah! Maupassant! Novels by this classical French writer are studied in French high schools, and I can only thank my literature teachers for introducing me to this genius. This book was in the give away box of my local library. I had never heard of this specific novel before, but I was sure that Maupassant wouldn’t disappoint me. And I was right.


Illustrations/Book cover art:

Mon édition, vieillotte, montre une jeune femme jouant du piano, séduite et alanguie, mais qui a tout de même l’air de lutter un peu avec le charme de son séducteur. Une illustration qui colle parfaitement au livre.

La plupart des éditions montrent une jeune femme, plus ou moins sexy, quelque foise n compagnie d’un homme. Une édition comporte le portrait de Guy de Maupassant.

My edition is a bit old. The cover art shows a young lady playing the piano and being seduced. She’s trying to resist but clearly failing. This illustrates the book perfectly.

Most of the book covers show a young lady, either by herself or with a man, and more or less sexy. One edition only shows the author’s portrait.

 


Résumé: Jean de Servigny s’est épris d’Yvette, la fille d’une courtisane de luxe. Pourtant, il n’arrive pas à savoir si Yvette joue les ingénues, ou si elle n’a vraiment aucune idée des choses de la vie. Yvette le rend fou, il la veut. Mais lorsque la jeune femme découvre la véritable nature des activités de sa mère, elle tombe des nues et décide qu’il n’y a d’honneur que dans la vie d’une femme vertueuse. Sa seule issue, c’est la mort.

Story: Jean de Servigny is obsessed by Yvette, the 18 year old daughter of Paris’ most expensive courtesan. But he cannot decide if Yvette is just pretending to be innocent or if she really has no clue about sex and her mother’s profession. He’s mad about her, he wants her. But when the young woman discovers the true nature of her mother’s activities, she’s shocked and cannot bear it. She decides that the only way to live is to be an honest woman, or to die.

495209060
Jean et Yvette dansent sur les bords de Seine – Jean and Yvette dancing on the Seine river banks.

Mon avis: Ah! Maupassant! Quel délice, après le style branchouille de Débutantes Divorcées! Quand je lis ces beaux mots, ces phrases à ralonge, ce passé simple, le plaisir de lire revient au galop. C’est un enchantement, que de lire Maupassant! Ca faisait longtemps que je n’avait pas lu d’auteur classique français, et ça fait du bien. Je lis beaucoup en anglais, ce qui est très chouette, mais je pense que je dois perdre un peu de poésie in translation. Là, dans ma langue maternelle, tout résonne en moi. La dernière fois, c’était avec Tarendol de Barjavel.

Voilà, ai-je besoin de développer plus, pour que vous soyez convaincus que le style de Maupassant me subjugue? Passons donc à l’intrigue.

Review: Ah! Maupassant! It is so pleasant to read a classical French author, after the trendy and fashionable but oh-so-superficial Debutante Divorcee! When I read these beautiful words, these extra long sentences, this past tense, the pleasure of reading comes back to me. It is simply enchanting, to read Maupassant! It’s been a long time since I have read a classical French author, and it feels good. I read a lot in English, which is good for me, but I’m quite sure I’m losing some poetry in translation. In my mother tongue, everything flows so beautifully. Last time it happened, it was with Barjavel’s Tarendol.

Do I need to say more, or have I said enough to convince you that I am totally in love with Maupassant’s writing style? Let’s talk about the story, then.

chez-maupassant_-yvette_455246_8257
La Comtesse Obardi et sa fille Yvette – Countess Obardi, the courtesan, and her daughter Yvette

Yvette, donc, est la fille de LA coutrisane de luxe de Paris. Sa mère gère son affaire comme une cheffe. Il n’y a pas de père pour cette jeune fille, qui malgré l’environement dans lequel elle grandit, reste innocente des choses de la vie, et surtout du commerce de sa mère.

Yvette is the only daughter of THE luxury courtesan of Paris. Her mother manages her business like a boss. there is no father to this young woman, who, despite growing up in such an environment, is still innocent about sex and the nature of her mother’s business.

On comprend que les salons de la Comtesse Obardi (un nom certainement inventé) ne font pas étalge de chair fraiche comme dans un quelconque bordel. Les femmes qui s’y vendent portent des tenues décentes, si ce n’est qu’elles sont peut-être un peu plus décolletées que ce qui se fait. La conversation et le diverstissement y ont lieu. Et les crac crac boum boum se font en privé.

The reader understands that Obardi’s salons are not your « normal » brothel, with half naked women. Here, women are decently dressed, if only a bit sexier than what a « normal » woman would wear. The art of conversation and entertainment are highly appreciated, and sex happens in private, after a phase of courting.

Yvette, donc, n’a aucune idée de ce qui se passe. Elle grandit parmis ces femmes libres, dans une ambiance bohème. Yvette lit beaucoup. Elle dévore. Des romans, qui la mettent d’humeur nostalgique et rêveuse, mais aussi des traités de zoologie et tout ce qu’elle peut se mettre sous la dent, vraiment. Cette boulimie de lecture m’a faite sourire. Forcément, j’ai un peu pensé à ma petite personne 😉

And so Yvette has no idea of the world she’s growing up into. She grows up among these free women. She reads. A lot. Novels, that put her in a romantic mood. But also zoology essays, and really, whatever book she manages to get. This hunger of words made me smile, as it reminded me a bit of myself.

chez-maupassant-yvette_455247_28663
Jean de Servigny (à droite) lorgne sur la virginité d’Yvette – Jean de Servigny (right) wants to take Yvette’s virginity

Yvette a 18 ans, elle est belle, vive, intelligente. Yvette a des courtisants, et parmis eux se trouve Jean de Servigny. Jean a la tête qui tourne à chaque fois qu’il voit Yvette, il est obsédé par elle. Jean pense qu’elle est « au courrant » et qu’elle joue avec lui – et avec ses autres prétendants. Jean pense que ravir la virginité d’Yvette est un prix à remporter.

Yvette is 18 years old, she’s beautiful, witting and intelligent. She is courted by many men, and among them is Jean de Servigny (if you don’t know, « Jean » is French for « John », it isn »t a girl’s name :p ). Jean’s head is spinning every time he sees Yvette. He’s obsessed by her. Jean think that « she knows », and that she plays with him – and the other men courting her. Jean thinks that Yvette’s virginity is a prize to win and he’s ready to get it, at any price.

Un jour, Jean vient aux salons de Mme Obardi avec un ami, qui plait tout de suite à la matronne. Par un concours de circonstances, Yvette voit sa mère s’adonner à ses ébats avec ce monsieur, et est postivement horrifiée. Complètement bouleversée, elle se confie à son « ami » Jean, en lui demandant d’être tout à fait honnête avec elle. Et Jean de répondre à ses questions. Et Yvette de tomber des nues.

One day, Jean comes to Mme Obardi’s salons with a friend, who is to the taste of the Madame. Through an unfortunate chain of circumstances, Yvette sees her mother and Jean’s friend « doing business », and is horrified. Completely distraught, she asks her « friend » Jean to be completely honest with her. And Jean answers her questions. And Yvette discovers the sad reality of her life.

chez-maupassant-yvette_455250_30772
Yvette en pleine rélfexion sur sa vie – Yvette reflecting about her life

Yvette, donc, se résoud à ne plus vivre du commerce de la chair, mais comme une honnête femme. Mais elle ne veut pas faire des ménages, car c’est trop difficile. Elle qui a toujours vécu dans le luxe… la seule façon de s’en sortir c’est la mort. Mais en commençant à s’asphixier au formol, Yvette prend plaisir à la drogue, et au lieu de prendre une dose mortelle, elle fait durer le plaisir…

Yvette is scandalized and refuses to live thanks to money brought to her household by dishonorable means. But she’s never worked in her life, and working seems too difficult to her. She’s always lived in luxury, doing what she wanted… the only honourable way out is death, she resolves. But as she begins to suffocate herself with formol, she starts hallucinating, which she quite enjoys. And so, taking pleasure in breathing in the drug, she takes her sweet time…

C’est alors que Jean la découvre, et découvre la lettre qu’elle avait écrite à sa mère.  Dans son délire de droguée, Yvette se rend compte que finalement, la prostitution ce n’est pas si mal, si l’on peut vivre assez confortalement pour se shooter. Jean, qui a lu la lettre, se rend compte qu’Yvette ne s’est jamais jouée de lui.

This is when Jean discovers her, as well as the goodbye letter she wrote to her mother. Reading the letter, Jean realizes that Yvette never played with him. In her drug induced delirium, Yvette starts thinking that in the end, prostitution is not so bad, if it allows her to live and enjoy drugs.

chez-maupassant_-yvette_455251_42197.jpg
Jean découvre Yvette inconsciente – Jean discovers Yvette uncouscious

On nous laisse là, en se demandant ce qu’il adviendra d’Yvette et de Jean. Yvette suivra-t-elle la voie de sa mère, en devenant courtisane de luxe? Jean donnera-t-il à Yvette le status de femme honorable dont elle rêve tant, en l’épousant? Yvette finira-t-elle ses jours droguée et prostituée?

And so it is the end of the story, and we are left wondering what will happen to Jean and Yvette. Will she follow her mother’s path? Will Jean marry her and give her the honourable status she always wanted? Will Yvette end up as a drugged courtesan?

Maupassant est un vrai dramaturge, et l’histoire qu’il nous conte fait mal. L’innocence d’une jeune femme est mise à mal, le rôle du/des parents est bousculé. Le lecteur lui-même se demande si Yvette joue au chat et à la souris ou si elle est vraiment naïve.

Maupassant is a real drama maker, and the story he tells us leaves a dark stain in the reader’s heart. A young woman’s innocence is killed. The role of parents is questioned. The reader themselves wonder if Yvette is genuine or not.

Quel mélange explosif, que celui de l’innocence et de la prostitution. Yvette en fait des frais.

What a dangerous mix, innocence and prostitution. Poor Yvette pays the price.

Anne-Parillaud-et-Ana-Girardot-Yvette
la comtesse Obardi au chevet de sa fille

 


L’auteur: Guy de Maupassant est un auteur français naturaliste né en 1850 en Seine inférieure (Seine maritime). Il a écrit six romans et 300 nouvelles qui dépeignent la vie et la destinée des gens, simples ou nobles.

La mère de Maupassant se sépare de son père alors que Guy n’a que 11 ans. Il grandit en Normandie. Au collège, il se lie avec Flaubert, qui le guidera dans sa carrière littéraire. Il se liera plus tard d’amitié avec Emile Zola.

portraitMaupassant voyagea beaucoup en Europe et en Afrique du nord. Il contracte la syphilys, dont il meurt à 43 ans.

Guy de Maupassant is a French  naturalist author born in 1850 in northern France’s district of Seine inférieure (now Seine maritime). He wrote six novels and 300 short stories, depicting the life and destiny of poor and rich people alike.

Maupassant’s mother separated from her violent husband when he was 11. From then on, he grows up in Normandy. In high school, he becomes friend with French author Flaubert, who will serve as a mentor for his literary career. He also meet Emile Zola, another great French naturalist author.

Maupassant travels a lot in Europe and Northern Africa. He catches syphilis and dies at 43 years old.


Bonus:

Read Yvette in English: click here

Pour les francophones qui ont le temps, voici le texte lu. Attention, ça prend trois heures (mais ça vaut le coup).

12 réflexions au sujet de “Yvette (et autres nouvelles), Guy de Maupassant”

    1. C’est une « longue nouvelle » en quatre chapitres. Inconnu au bataillon ici aussi jusqu’à ce que je le découvre à donner, et je suis bien contente de m’être laissée tenter!
      En fait le mieux c’est de lire dans la langue de l’auteur. Je trouve qu’on perd toujours un petit truc avec les traductions (et je suis moi-même traductrice!). Surtout en poésie et autres subtilités de la langue.

      J'aime

    1. La plupart des illustrations de cet article proviennent justement de cette série!
      J’ai découvert Maupassant avec Bel-Ami, ce fut une révélation. Enfin non, j’avais lu Le Horla et Boule de Suif au collège, mais je crois que je n’étais pas assez mature pour vraiment apprécier les histoires ET la poésie des mots. Bel-Ami au lycée, ce fut un tournant et une révélation.
      Je crois que je vais me faire une cure de Maupassant en intraveineuse, tiens. Ca fera le plus grand bien à mon français!

      J'aime

  1. J’aime beaucoup Maupassant et son style, mais suis surtout fan de ses écrits fantastiques et autour du thème de la folie. J’avoue que ton article m’a donné envie de lire Yvette, qui à l’air beaucoup plus complexe que je ne l’aurais cru à distance. Merci à toi pour ce partage 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, le Horla par exemple! Honnêtement c’est un « roman » en quatre chapitres, donc c’est extrêmement court, et je l’ai trouvé très touchant. Il y avait aussi quelques nouvelles en plus après le roman, que j’ai beaucoup aimées (j’en avais déjà lu certaines). Pour moi Maupassant est une valeur sûre de la littérature française, je ne suis jamais déçue!

      Aimé par 2 personnes

Répondre à hermioneecrivaine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s