Actualité/News, livres

Il est venu le temps des cathédrales…. (Notre Dame burning)

(Bien sur, à chanter comme dans la comédie musicale)

(English in red)

Firefighter douse flames billowing from the roof at Notre-Dame Cathedral in Paris on April 15, 2019. – A major fire broke out at the landmark Notre-Dame Cathedral in central Paris sending flames and huge clouds of grey smoke billowing into the sky, the fire service said. The flames and smoke plumed from the spire and roof of the gothic cathedral, visited by millions of people a year, where renovations are currently underway. (Photo by FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Notre-Dame a brûlé hier, et je pense que je ne suis pas la seule à m’être sentie non seulement attristée, mais aussi choquée. Comment un monument immuable comme Notre-Dame peut-il être réduit en cendres? Bon Ok, la structure est toujours là, mais fini le beau plafond étoilé, le choeur magnifique et la crèche de Noël. Finies les excursions dans les beffrois pour voir les cloches et taper la discute avec les gargouilles – parce que même si les beffrois ne sont pas touchés, à mon avis la cathédrale va être fermée au public pendant quelques temps. Et surtout, boum la flèche 😦

Yesterday, Notre Dame was burning, and I know I am not the only one to be not only sad, but also shocked. How is it possible that such a monument could burn down? Alright, the overall structure of the cathedral is intact, but say goodbye to the magnificent starry sky decorating the ceiling, the magnificent choir and the Christmas nativity scene. And most importantly, boom, made the spire when it crumbled down 😦

Ciel étoilé

Tout ça alors que je viens de finir de lire la Trilogie de Kingsbridge de Ken Follett! Enfin, les deux derniers volumes, puisque j’avais lu le premier, intitulé Les Pilliers de la Terre, il y a de cela quelques année. (pour le résumé de l’hisoire, cliquez ici, pour ma critique, cliquez là)

All of this happening while I had just finished reading Ken Follett’s Kingsbridge Trilogy! I mean, I read the first book, The Pillars of the Earth, a few years ago, but I just finished reading the last two ones two weeks ago. If you read French, you can have a look here and there.

Le troisième volume Une Colone de Feu m’a été offert l’année dernière pour mes 35 automnes, et j’ai – comme par hasard – trouvé le volume 2, intitulé Un Monde Sans Fin, dans une boite à livre à deux pas de chez moi. Je les ai pas encore chroniqués, mais ça va venir, promis 😉

I got the third book, A Column of Fire, for my 35th birthday last year, and found the missing second book, A World Without End, in a book box right by my place. I haven’t had time yet to review them, but it will come 😉

Anyway, cette trilogie se passe au Moyen-Age, et devinez-quoi? Le sujet central, c’est… la construction d’une cathédrale gothique. Ca ne s’invente pas!

Anyway, this trilogy takes place during the Middle Ages, and guess what? The main topic is… the building of a Gothic cathedral. Yes, just like Notre Dame.

Et dans cette histoire, y’a quoi? Un jeune homme roux aux yeux verts qui met le feu au toit de bois de la cathédrale.

And what happens, in this story? A mysterious red haired young man puts the wooden ceiling of the cathedral on fire.

Non mais ho!!! Je regardais brûler Notre Dame et j’avais des flash backs de Jack en train de mettre le feu… je me disais que c’était exactement ça.

I was watching Notre Dame burning, and was having flash backs of my reading three years ago, of Jack putting fire to the cathedral.

Bref, tout ça pour dire que des fois, la réalité rejoint la fiction d’une bien drôle de manière…

All of this to tell you that, sometimes, reality and fiction come together in the strangest of ways…

7 réflexions au sujet de “Il est venu le temps des cathédrales…. (Notre Dame burning)”

  1. Quand j’ai vu les flammes hier soir dévorer la Cathédrale, j’en ai eu le coeur brisée. J’ai eu le sentiment de voir une bibliothèque brûler. Pour moi les vieux bâtiments sont des trésors qui racontent notre histoire. Pour bien comprendre où nous allons, il faut savoir d’où l’on vient. L’histoire est précieuse parce que volatile. Nous l’avons vu avec les Bouddha dynamité ou encore Palmyre.
    Cela ajuste aussi ma pensée sur le fait que rien n’est immuable.
    Je suis si triste.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait, rien n’est immuable. En tant qu’amatrice de culture japonaise, je pense que cette notion t’es familière 😉 c’est justement pour bien se rendre compte de l’impermanence des choses que les japonais vont admirer les cerisiers en fleur… ça ne dure que quelques jours….

      Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s