livres

Ina May’s Guide to Childbirth (Le guide de la naissance naturelle), Ina May Gaskin

Voici LE livre que toutes les futures mamans devraient lire, selon moi. Ina May Gaskin est une pionière dans l’art de l’accouchement, une sage-femme américaine qui a redonné au corps des femmes leur place dans le processus d’enfantement, et aux femmes l’autorité naturelle qu’elles ont de donner la vie.

This is THE book every pregnant woman should read, in my humble opinion. Ina May Gaskin is a trailblazer in the art of childbirth. She’s an American midwife who put back women’s bodies in the center of the childbirth process, and to women the natural authority they have on the matter of giving birth.

Ina May est sage-femme, et a mis en place La Ferme (The Farm), un endroit dédié à l’enfantement, dans la campagne, où les femmes accouchent entourées de sages-femmes et de leurs familles. Une maison d’accouchement à grande échelle, dans laquelle les femmes et leurs familles peuvent rester plusieurs semaines, et où la communauté joue un grand rôle. Le « village », dont on parle si souvent, retrouvé.

Ina May and her husband / Ina May avec son mari

Ina May and her husband built The Farm, a hippy place where community living takes center stage. She has a dedicated space for childbirth, where women give birth surrounded by midwives and family members. A gigantic birth center, in which women and their family can stay for several weeks. The « village » we so much need to raise our children.

Le livre est divisé en deux parties. La première est consacrée aux expériences des femmes concernant leur accouchement. La plupart sont des récits positifs, certains sont négatifs. Tous sont sincères et sans ambage.

The book is divided int two parts. The first one is a collection of birth stories, mostly positive. Some are negative, but did not happen at The Farm. All are 100% sincere.

Ina May et son équipe accordent beaucoup d’importance aux messages reçus lors de la grossesse, et à l’influence qu’ils ont sur la mère. Lire, entendre et regarder des accouchements qui se passent bien, avoir des références positives, telle est le pilier d’un « bel » accouchement. En effet, la peur engendre la douleur… donc pour un accouchement, hein, on repassera 😉

Ina May and her team of midwives believe that positive messages during pregnancy can influence the mother and how she gives birth. Reading, listening to and watching positive birth experiences will give her positive references for her own birth. Indeed, fear enhances pain…. so for childbirth, better to avoid it if possible 😉

La seconde partie est dédiée aux pratiques habituelles des hopitaux (les références sont américaines, bien sur, donc à adapter à votre pays) et aux alternatives plus naturelles que les femmes enceintes peuvent mettre en place / discuter avec leur gynéco/sage-femme.

The second part of the book is about pregnancy and delivery, and the « normal » practices of hospitals (references are American, do of course this is to adjust to your own country and practices taking place there). It also explains how certain procedures can be avoided or done in a different way, to ensure the mother’s well being.

Si une femme ne ressemble pas à une déesse lors du travail, c’est que quelqu’un ne la traite pas comme il faut.

J’avais regardé des vidéos de conférences données par Ina May lors de ma première grossesse, donc je connaissais déjà son message: une femme en travail dans un environnement sécurisé (au niveau émotionel) accouchera plus vite et avec moins de douleurs qu’une femme qui accouche dans un environnement nouveau, avec des personnes qu’elle ne connait pas, et des machines stressantes.

I watched some of Ina May’s videos while pregnant with my first, so I already knew the core message: a woman in labour in a safe environment (emotionally) will deliver her baby faster and with less pain than a mother having her baby in a new environment, with people she doesn’t know, and stressful machinery.

D’où l’importance:

  • de connaitre son corps et de comprendre le processus de l’enfantement
  • d’être entourée de personnes de confiance
  • d’être dans un environnement chaleureux, accueillant et familier

That’s why it’s important:

  • to know your body and understand the birthing process
  • be surrounded with known people your trust
  • be in a nice, comfortable and warm place
c’est bon, pour un homme, de voir sa femme être courageuse lorsqu’elle donne naissance à leur enfant. Ca l’inspire.

Dooooonc en gros, de faire son travail, autant que faire se peut, à la maison avec des personnes de confiance (partenaire, doula); de booker son gynéco et/ou sa sage-femme pour le jour J (et non pas de se retrouver avec un-e inconnu-e); de discuter avec son gyneco/sa sage-femme de l’accouchement, des options disponibles, de ce que l’on aimerait ou pas; de faire des prépas à l’accouchement; et surtout de faire confiance à son corps.

Sooooooo it basically mean that it’s better to be in labour at home as much as possible, with people you trust (your partner, your doula, your midwife); to book your gynec/midwife for delivery (as opposed to being taken care of by the team on call, hence being assisted by people you’ve never ever met); talk with your gynec/midwife about the birthing process, what options are available, what you’d like or not; and most importantly, TRUST YOUR BODY.

Les femmes enceintes et qui accouchent sotn des forces élémentaires, comme le sont la gravité, les tempêtes, les tremblement de Terre, et les ouragans. Pour comprendre les lois qui régissent leur flot d’énergie, il faut les aimer et les respecter dans leur magnificience, en même temps qu’il faut les étudier avec l’acuité d’un scientifique

Le truc c’est que je n’ai pas eu le temps de lire toute la seconde partie du livre, mon Petit Monsieur est arrivé alors que j’en étais à la moitié. C’est bien dommage parce que j’ai continué après l’accouchement, et c’est comme ça que j’ai appris que le fameux monitoring, tel qu’on le connait (une ceinture avec un capteur, à garder pendant 15 min sans bouger) pouvait être évité.

Well I didn’t have time to read the whole second part of the book, my Little Man came out when I was half way. It’s a pity, because I finished it after coming back home and discovered that the infamous monitoring as we know it (a belt with a sensor around the belly that the mom must keep for 15 min without moving) could be avoided.

Souviens toi de cela comme d’une vérité. Ton corps n’est pas un citron? Tu n’es pas une machine. Le Créateur n’est pas un méchano qui s’en fout. Le corps de la femme a le même potentiel d’enfantement qu’une lionne, une femelle rhinocéros; une éléphante, une femelle élan ou un buffle. Même si cela n’a pas êté dans tes habitudes, je te conseille d’apprendre à penser à ton corps en termes positifs.

Oui, parce que j’y suis allée en mode warrior, sans péridurale. Donc « ne pas bouger pendant 15 min », c’est bien gentil, mais j’ai pas réussi. Surtout que j’avais plein de techniques de gestion de la douleur en mouvement, bref… donc mon monito a foiré, vu que je bougeais tout de même un peu lors des contractions :p

Coz you know, I went there like a warrior, said « no thank you » to the epidural. So « not moving for 15 min » was certainly not possible during labour. So yeah, I did love a bit during contractions :p

Donc: lisez ce livre, en commençant par la 2è partie pour avoir toutes les infos qu’il vous faut, et en finissant votre grossesse en lisant la première partie, consacrée aux récits d’accouchements positifs.

So, my advice: READ this book, but begin with the second part, then move on to birth stories. That way you’ll have all the info you need, and then all the positivity you need as well 😉

C’est juste une Bible pour les futures mamans.

This book is a Bible for expecting mothers.


L’auteure – The author

Ina May Gaskin

Ina May Gaskin est née le 8 mars 1940 dans une famille protestante de l’Iowa. Elle étudie la littérature anglaise, et rejoint les Peace Corps après avoir obtenu sa licence. Après quelques années, elle retourne à l’université et obtient son master.

Dans les années 1960, Ina May donne naissance à son premier enfant. L’usage des forceps la marque et elle décide de rechercher des alterntaives pour une meilleure expérience. En 1970, elle aide une femme à accoucher lors d’une tournée en bus, dirigée par son mari Stephen Gaskin.

En 1970, Stephen Gaskin fonde The Farm, une communauté de hippies, et Ina May y fonde le premier centre de naissance hors hopital des USA. Elle travaille avec un docteur qui a plus de 20 ans d’experience avec les accouchements à la maison de la communauté hamish.

Depuis, Ina May Gaskin a été surnommée « la mère de l’art authentique des sages-femmes ». Elle a écrit de nombreux livres, est connue pour sa « manoeuvre de Gaskin » qui évite la displasie des épaules, et remporté de nombreux titres.

Ina May Gaskin was born on march 8th, 1940, in an protestant family from Iowa. She studies English literature and joins the Peace Corps after getting her bachelor. After a few years, she goes back to universoty and obtains her Masters.

In the 1960s, Ina May gives birth to her first child. It was a traumatic experience because of the use of forceps. In 1970, she assists a woman during birth in a bus, as they were on a tour with her husband Stephen Gaskin.

In 1970, Stephen Gaskin established The Farm, a hippy community, and Ina May establishes there the first out of hiospital birth center of the USA. She works with a doctor who has 20 years of experience assisting Hamish women for home births.

Since then, Ina May Gaskin has been described as « the mother of authentic midwifery ». She wrote several books, and is known for her « Gaskin maneuver » which avoids shoulder displasia.

Vous pouvez en apprendre plus sur Ina May en consultant son site, le site des sages-femmes de The Farm, et le site de The Farm.

Learn more about Ina May by having a look at her website, the website of the midwives of The Farm, and The Farm’s website.

Quand nous, en tant que société, commencerons à donner de la valeur aux mères en tant que donneuses de vie, nous verrons alors des chanements dans la société qui comptent.
Publicités

3 réflexions au sujet de “Ina May’s Guide to Childbirth (Le guide de la naissance naturelle), Ina May Gaskin”

    1. C’est certain! Malheureusement les pratiques gynécologiques actuelles sopnt toujours ancrées dans des croyances complètement obsolètes. Ce livre remet le corps de la femme au centre des choses.
      Et si jamais un jour tu es concernée, tu sauras qu’il existe 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s