Corée/Korea, Manga 漫画, Musique/Music, Romance

Mary Stayed Out All Night (Marry me, Mary!) – Kdrama (French only)

Kdrama veut dire « Korean drama », ou « drame coréen ». « Drama » se réfère à une série télé, qu’elle soit dramatique… ou pas 😉 A noter que certains éléments sont peu crédibles dans la vraie vie, mais dans les Kdramas, ça ne pose jamais de problème 😉

C’est donc en visionnant ce drama que je suis arrivée à lire le manhwa sur lequel il se base. Ma motivation principale était de voir le beau Jang Geun-suk en rockeur 😀 une motivation qui peut sembler bien superficielle, mais que beaucoup partagent avec moi (enfin, surtout les demoiselles 😉 ).

En plus Jang Geun-suk a toujours voulu pousser la chansonette et se débrouille à peu prêt bien, et il a une voix grave qui en fait fondre plus d’une (mais je m’égare). Depuis il a d’ailleurs fait des concerts de malade au Japon, où il est une mega star, encore plus qu’en Corée, son pays d’origine (je m’égare encore).


Synopsis

WI Mary, 24 ans, est forcée par son père à épouser JEONG In, un jeune homme bien sous tous rapport. Le père de Jeong In a en effet promis au père de Mary d’éponger ses dettes si leurs enfants se marient. Mary n’a pas du tout envie d’être mariée à un type qu’elle ne connait ni d’Eve ni d’Adam, même s’il est très sympa.

Elle déclare donc à son père qu’elle s’est déjà mariée en secret avec KANG Mugyeol, un jeune guitariste et chanteur de rock, pour échapper à ce mariage arrangé (ce qui n’est pas vrai, mais c’est tout ce qu’elle a trouvé sur le moment). Sauf qu’au lieu d’accepter cela, son père propose un marché: pendant 100 jours, Mary devra diviser son temps entre ses deux « maris »: les matins avec In, et les après-midis avec Mugyeol.


Personages

WI Mary est une jeune femme de 24 ans qui n’a jamais eu de mec. Sa mère est décédée lorsqu’elle avait quatre ans et depuis, elle vit avec son père, qui est criblé de dettes. Elle est donc habituée à magouiller un peu pour arriver à s’en sortir, mais elle est tellement à cours de thunes qu’elle a dû temporairement renoncer à ses cours de lettres à la fac.

KANG Mugyeol est un auteur chanteur compositeur guitariste de 24 ans sexy en diable, qui fait du hard rock. Sa mère l’a eu quand elle avait 17 ans et est purement et simplement une mère démissionaire. Il a été élevé par des membres de sa famille, balladé de foyer en foyer. Il a une phobie de l’engagement assez prononcée, vu qu’il ne peut rester avec une fille plus d’un mois.

JEONG In est un jeune homme de 28 ans qui lance sa société de production de drama. Il a vécu une grande partie de sa vie au Japon avec son père. Ses parents ont divorcé lorsqu’il était jeune, ç cause d’une autre femme. Son père l’a élevé à la dure, et il se plie à toutes les désiratas de celui qu’il consièdere comme son dieu.

SEO Jun est l’actrice qui tient le premier rôle dans le drama de Jeong In. C’est aussi l’ex de Kang Mugyeol. Elle ne s’est jamais vraiement remise de leur séparation et espère qu’ils se remettront ensemble.

JEONG Seok est le père de Jeong In. Il est complètement obsédé par le fait que son fils doive épouser Mary. Il fait une fixette sur la jeune femme. Il utilise son argent pour arriver à ses fins: il fait pression sur le père de Mary en lui disant que si sa fille ne choisit pas son fils à la fin des 100 jours, alors il ne paiera pas ses dettes. Il dit aussi à son fils que si Mary ne le choisit pas, il retirera les fonds qu’il a investi dans la société de production de drama de Jeong In, le forçant ainsi à séduire Mary.


Mon avis – Review

Clairement ce n’est pas le drama du siècle. Il souffre de nombreux défaut, surtout des incohérences au niveau du scénario. Certains personnages qui auraient pu être hyper interessants sont plats, d’autres sont intenses sans raison, et il y a des histoires qui ne sont jamais vraiment expliquées. Sans parler du fait qu’il fait froid mais que tout le monde porte son manteau grand ouvert.

Et pourtant! Je suis restée accro. Tant et si bien que je me repasse en boucle les meilleures scènes.

L’attrait principal de ce drama, ne nous mentons pas, c’est son acteur principal: Jang Geun-suk. J’ai regardé ce drama pour lui, donc je suis totalement biaisée sur le sujet. Malgré sa coupe de cheveux improbable finie au fer à friser, il est trop beau et sa voix grave est juste trop sexy. Sans parler de ce qu’il dégage sur scène avec sa guitare (tuez moi maintenant, j’ai assez vécu lol).

C’est un drama qui est censé se passer dans l’univers du rock alternatif. Il y a UNE chanson qui envoie du lourd (mais dont, malheureusement, les paroles ne veulent strictement rien dire – c’est quoi cette histoire de bus?? Eventuellement je peux pardonner si c’est une référence, même lointaine, au manga d’origine). Et évidemment le groupe de Mugyeol joue toujours la même.

Dommage, j’aurais bien aimé avoir une bande son un peu plus fournie en ce qui concerne les grosses guitarres. Le reste ce sont des ballades, qui sont bien sympa aussi. Mais c’est pas du rock, quoi. Y’a aussi la chanson de générique de fin Superstar qui sonne un peu comme un jeu vidéo et qui m’a fait bien rire. Je n’ai pas compris le truc de la chanson Halloween.

Bref, niveau visuel, on est servi en beau gosse, et niveau sonore, ça se tient aussi 🙂

L’histoire est choupi: deux jeunes de 24 ans qui galèrent et dont les parents célibataires les ont élevé avec de droles de principes, essaient de s’en sortir tout en prétendant être mariés pour que Mary échappe au mariage arrangé que son père veut lui faire contracter en échange du remboursement de sa dette astronomique (plusieurs milliers de dollars). Au début ils font semblant, et puis évidemment ils tombent vraiment amoureux l’un de l’autre.

Y’a le pauvre Jeong In qui est là au milieu, il essaie tant bien que mal de séduire Mary mais ça ne marche pas. Honnêtement j’ai eu de la peine pour lui 99% du temps. Il est complètement coincé. Lui aussi n’en n’a rien à taper de Mary au début, et puis il tombe sous son charme.

Les parents dans ce drama sont complètement dysfonctionnels: le père de Mary la « vend » en échange du remboursement de ses dettes, le père de Jeong In force son fils à épouser une jeune fille juste parce qu’elle ressemble à son amour de jeunesse, et la mère de Mugyeol préfère ses amants à son fils.

Laisse tomber, mon petit coeur s’est brisé en mille morceaux. Sa mère vient chez lui quand son mec la plaque. Mugyeol, qui aime malgré tout sa maman (parce que c’est sa maman, hein), lui dit « vient on va manger une glace » (parce que sa mère adore la glace). Alors qu’il paie, elle reçoit un appel de son mec et disparait. Quand il se retourne, il se retrouve comme deux rond de flan avec ses glaces et personne avec qui les partager. Et il mange sa glace tout seul. Tuez moi, c’est trop triste!

Apparement les parents dysfonctionels sont légion à dramaland, mais là y’a quand même du lourd.

On a donc un triangle pseudo-amoureux qui se met en place. Mary, qui adore les dramas, demande à Jeong In de la laisser travailler pour lui, vu que sinon elle fait juste potiche qui se tourne les pouces, et c’est pas son style. Y’a une 4è roue au carosse en la personne de Seo Jun, l’actrice principale du drama qui est tourné. Elle s’enfuit d’une séance photo car elle est un peu stressée, et pour se détendre elle va voir un concert de Mugyeol. Jeong In la suit et découvre le talent de Mr Sexy Sur Scène, et décide qu’il le veut pour la bande son de son drama. Yeeeaaaaaahhhh!

Y’a une drole de relation qui se noue entre Jeong In et Seo Jun, les deux qui, en gros, n’ont aucune chance. Jeong In courre après Mary, Seo Jun après Mugyeol. Et ces deux là essaient de faire croire au monde entier qu’ils sont amoureux alors qu’en fait ils le sont vraiment (oui je sais, cette phrase n’a aucun sens, mais dans le drama ça fait sens).

Seo Jun pique des colères pour tout et n’importe quoi. C’est elle qui est trop intense sans raison. Jeong In, lui, est juste trop résigné et pas assez intense. Parrait que l’acteur est super bon, ben là son talent a été tout à fait piétiné. Quel dommage.

Maintenant que je revisionne les scènes qui me plaisent, je passe toutes les scènes avec ces deux là. Ils sont ininteressants au possible, alors qu’ils auraient pu l’être. Dommage (bis).

Au niveau des parents, y’avait aussi du potentiel pour développer leurs histoires: qui est la mère de Mary? Comment a-t-elle rencontré le père de Jeong In? Et le père de Mary? Y’a un énorme trou noir à ce niveau. On comprend juste que le père de Jeong In a rencontré cette femme alors qu’il était déjà marié, qu’il est tombé amoureux d’elle et qu’il l’a présentée au père de Mary, dont elle est tombée amoureuse. Mais y’a plein de zones d’ombre, c’est pas du tout développé.

Tout comme l’histoire de Jeong In et Mary, qui se sont rencontrés qaund ils étaient enfants, mais dont ils ne gardent aucun souvenir. C’est hyper mystérieux cette histoire, et pourtant ça n’est pas développé plus que cela.

Note: un homme, un vrai, porte du rose. Pétant. Et sur scène.

Niveau cohérence, c’est aussi un peu léger des fois. Par exemple, comment se fait-il que tout le monde puisse entrer chez Mugyeol comme dans un moulin? Y’a pas de clé? Ah si, Seo Jun mentionne qu’elle « sait où il cache ses clés ». Sauf qu’il vient d’emménager donc comment pourrait-elle le savoir? Ouais.

Y’a aussi des effets dramatiques juste pour dire que. Par exemple, dans les derniers épisodes, quand Mugyeol pose un ultimatum à Mary. Et elle qui dit rien. Mouais. Elle est littéralement sauvée par le gong, sinon sa relation avec Mugyeol partait au tout à l’égout.

Enfin, je n’ai pas compris l’utilité de la scène d’ouverture à la famille Admas. C’est hyper drole mais ça ne revient jamais. On ne sait pas si c’est un rêve ou quoi. Ok on nous montre que Mary va devoir choisir entre ses deux maris, mais quid de l’ambiance à la Tim Burton et de la tête de Jeong In qui fait un 180 degrés? Moi pas compris. Du. Tout.

Anyaaaang!! T’es trop chou, Jang Geunsuk!!

Parlons des points positifs maintenant: j’ai déjà évoqué la sex attitude de Jang Geunsuk, qui incarne Kang Mugeol. D’autres disent que l’acteur qui incarne Jeong In est aussi hyper sex, mais pour moi ça ne le fait pas: il est trop maigre (Jang Geunsuk est déjà pas bien gros, mais là c’est pire), et ses pommettes sont juste trop saillantes. Mais soit, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

Non, ce qui est génial dans ce drama, c’est le couple phare: Kang Mugyeol et Mary. On a de la choupi-attitude en veux-tu en voilà. Quand ils se bagarrent ils sont mignons, quand ils sont bourrés ils sont mignons (la scène du chou!!!), quand ils sont in love ils sont mignons, quand ils rigolent ils sont mignons (wouf wouf miaoooou).

Attache-moi :p un drama dans lequel les clichés sont plus que légion!

Y’a plein de scènes hyper comiques aussi, des références à Harry Potter et Shreck, une bande d’amis déjantés (là aussi les perso auraient pu être beaucoup, beaucoup plus développés), l’ambiance night life undergroud que je kiffe, les courses poursuites (que ce soit avec les gens à qui Mary et son père doivent de l’argent ou les parents qui poursuivent Mary et Mugyeol, ça courre tout le temps lol).

Y’a aussi du bon son, malgré le fait qu’on aurait aimé plus de rock.

un baiser dans une allée sombre après moult malentendus

Y’a aussi un personnage principal dans ce drama qu’on évoque pas assez: les cheveux!!! déjà, les cheveux de Mugyeol. Ce style improbable, il réussit à le rendre carrément craquant et bohème. L’usage du fer à friser est, à mon goût, un peu trop prononcé certaines fois, mais dans l’ensemble ca reste plus ou moins naturel. Mary a des boucles à tomber, on dirait Boucle d’Or en brune. Et la coiffure de Jeong In, super subtile, un genre de faux Mohawk, est parfaite. Big up à l’équipe de coiffeurs!

Les costumes aussi :p Aaaah l’ambiance undergrond indie, j’en reveux!

Mary est habillée comme un sac, mais un sac qui a du style. Bizarrement, ça fonctionne, ses trucs oversize. Elle a une collection de cache-oreilles que je lui envie (elle réussit à rendre ce truc sexy, c’est dire), j’adore ses mitaines et ses grosses écharpes.

Mitaines de rockeur et cache-oreille stylé, oumoute et superpositions pour un couple stylé

Idem pour Mugyeol. Lui il a son look de rockeur, donc un peu de cuir, des grosses bagouzes aux doigts, des chemises à carreaux mais pas que. Beaucoup de superpositions chez Mugyeol. D’ailleurs des fois on n’arrive pas bien à comprendre ce qu’il porte :p Mais on lui pardonne. Le seul truc c’est qu’il est censé être sensible au froid, et il fart toujours avec son manteau ouvert. Je suppose qu’il y a un genre de contrat avec les boutiques qui prêtent les fringues pour qu’on puisse voir les pulls le plus possible à l’écran?

Dans l’ensemble c’est un drama que j’ai beaucoup aimé malgré ses faiblesses scénaristiques. Il a fait un flop en Corée à cause de ça, d’ailleurs, alors que les deux acteurs principaux sont reconnus pour leur talent. Quel dommage.


Drama vs Manhwa

Le manga a été publié de 2009 à 2012, sur trois ans. La série a été filmée en 2010. Ce qui veut dire que la série s’est (en théorie) basée seulement sur les volumes de début du manhwa. De toute façon c’est pas bien grave, vu que je n’ai pu lire que le début.

La série TV ets divisée en deux parties: le « faux couple », puis le « vrai couple », après que Mary et Mugyeol se soient avoué leurs sentiments. Dans le manhwa, pas de faux couple. Ils sont tout de suite ensemble.

On retrouve certains éléments du manhwa tels que: le père de Mary auprès de Mugyeol après que les tourteraux aient passé la nuit ensemble; les pères machiavéliques qui marient leurs enfants malgré eux; l’ambiance rock; la mère de Mary décédée; les cheveux de Mugyeol.

Cependant, le drama est beaucoup plus soft sur certains aspects: déjà dans le manhwa on parle de death metal, là Mugyeol fait du hard rock (donc bcp plus accessible au grand public). Et puis j’ai juste l’impression que le manhwa est beaucoup plus adulte et sexy en général.


Bande son

Parce que ce drama sans musique ne serait pas ce qu’il est 😉 Et que c’est tout de même l’un des points fort de ce drama, malgré toutes ses autres faiblesses.

La chanson phare My Bus (malheureusement, malgré des guitarres qui envoient du lourd et une mélodie enivrante, les paroles n’ont aucun sens. Mais on s’en fout, c’est en coréen donc on comprend rien. Mais quand même):

Hello Hello, composée par Kang Mugyeol et mise en parole par Mary. Bien dynamique et plein de bons sentiments:

I will promise you, une jolie ballade:

My precious, une chanson d’amour (le titre aurait pu être un peu moins évocateur du Seigneur des Anneaux, par contre!). Je l’adore, celle-là!


Bonus

Pour le plaisir, et pour celles (ceux??) qui ne sont pas convaincus par la coupe longue bohème, voici mon chouchou les cheveux courts 😀

Bon weekend!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s