livres

The Paper Dolls (Guirlande de Poupées) – Julia Donaldson & Rebecca Cobb

Guirlande de Poupées est un livre comme seule Julia Donaldson, l’auteure du Gruffalo, sait les raconter. Une histoire de petites poupées de papiers qui vivent des aventures, simple mais tellement belle.

The Paperdolls is a book like only Julia Donaldson, The Gruffalo‘s author, can tell the way she does. The story of little paper dolls going through adventures, simple but oh so beautiful.

Résumé – Synopsis

C’est l’histoire d’une petite fille qui fait une guirlande de poupées en papier avec sa maman. Les poupées ont toutes un prénom et une caractéristique physique distinctes, et bien sur, elles se tiennent la main. La petite fille utilise son environnement et son imagination pour faire vivre des aventures à ses petites poupées. A chaque fois, elles en réchappent grâce à leur solidarité… jusqu’au moment où elles font face à un danger bien réel: les ciseaux d’un petit garçon. Mais même en aillant été réduites en miettes, les poupées survivent, pour aller se retrouver dans la mémoire de la petite fille. Cette petite fille grandit, devient mère à son tour, et fait des poupées de papier avec sa propre fille.

It is the story of a little girl who is making paperdolls with her mom. The dolls all have a name and specific physical particularities. And of course, they’re holding each other’s hand. The little girl uses her environment and her imagination to take her dolls on adventures. Everytime, the dolls survive thanks to their solidarity… until their met with real danger: a little boy armed with cisors. But even after having been cut to pieces, the dolls survive in the little girl’s memory. She grows up, becomes a mother, and it’s now her turn to help her daughter to make paper dolls.

Mon avis – Review

Autant vous dire que l’émotion est au rendez-vous dans ce très joli livre, illustré simplement par Rebecca Cobb. Le fait que les poupées de papiers se mettent à vivre dans la mémoire de la petite fille est déjà super joli – les poupées de papier y retrouvent une grand-mère (qui est donc certainement décédée), des bijoux en toc et autres souvenirs d’enfance. Mais la conclusion, avec la transmission de mère en fille, est juste magnifique. Moi ça m’a tiré une larme. Mademoiselle, 6 ans, n’a pas forcément compris pourquoi, mais moi j’ai trouvé ce livre vraiment poétique.

Let me start by saying that this beautiful book, illustrated in a simple yet powerful way by Rebecca Cobb, made me really emotional. The fact that the doll survive in the little girl’s memory is already a very beautiful thing – the dolls meet a grand-mother over there, probable deceased, plastic jewelery and other childhood memories. But it is the conclusion, with the mother-daughter transmission thing, that really got me teary. Such a beautiful thing. Mademoiselle, 6 years old, didn’t really get why I cried a bit, but to me this book is really, really poetic and touching.

Les choses sont dites et illustrées de manière simples et efficaces. Les rimes de Julia Donaldson sont au rendez-vous, c’est presque une comptine que l’on chante avec un refrain qui revient. Les dessins de Rebecca Cobb illustrent bien l’enfance.

Things are said and illustrated in a simple yet effective way. Julia Donaldson’s rhymes are powerfull, it’s like singing a song with a chorus. Rebecca Cobb’s illustrations, light and a bit messy, are a perfect representation of childhood.

J’ai beaucoup aimé le fait que l’imagination de la petite fille lui permette de faire vivre des aventures à ses créations en utilisant des choses du quotidien – son mobile, ses chaussons tigres, la manique crocodile de sa maman.

I really liked the fact that the little girl’s imagination enables her to make her dolls live thrilling adventures by using normal stuff from her home – her mobile, her tiger slippers, her mom’s crocodile hot mat.

J’ai aussi beaucoup aimé la solidarité des poupées: grâce à leur force commune, elles peuvent échapper au danger.

I also enjoyed the solidarity of the dolls: because they’re together and « won’t let go » of each other, they can escape danger.

Il y a aussi beaucoup d’activités qui peuvent être tirées de ce livre – la première étant évidemment de faire des guirlandes de poupées en papier.

There are also lots of activities that can derive from the book – the first one would be making paperdolls at home!

Bref, ce livre gagne sur tous les fronts!

In my opinion, this book is a winner 😉

Bonus

Voici l’histoire en anglais, avec les illustrations du livre.

Here is the story with illustrations from the book.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s