Les Pilliers De La Terre (The Pillars Of The Earth) Ken Follett, 1989 (1/2)

Les Pilliers De La Terre (The Pillars Of The Earth) Ken Follett, 1989 (1/2)

couverture FranceJ’ai acheté Les Pilliers De La Terre par dépis. Au détour d’une ballade en poussette avec ma fille, j’ai apperçu dans la vitrine d’une librairie le tome 3 de la Trilogie Du Siècle, par Ken Follett. Ayant lu (que dis-je, « dévoré ») le premier tome, je me suis dit que j’allais acheter les tome 2 et 3. Manque de bol, le tome 2 était en rupture de stock…

Je me suis donc rabattue sur Les Pilliers De La Terre, un autre roman du même auteur, dont je n’avais entendu que du bien. Sur les cathédrales, parait-il. Ok, pourquoi pas… Et puis j’aime bien le moyen-âge.

Ca n’a pas manqué: dès que je l’ai ouvert, je ne me suis plus arrêtée.


Note: Ce livre étant un pavé ( 1180 pages, le genre de bouquin qui vous sert bien quand il vous faut un presse-papier/une cale/un oreiller/des haltères), le résumé de l’histoire est super long. Ce billet reprend l’intrigue du roman dans le détail, et je développerai ma critique dans le prochain billet.

Si vous ne voulez pas de spoiler, vous pouvez lire la partie « résumé » ci-dessous et passer votre chemin pour la partie « L’histoire ».


Résumé: Dans l’Angleterre du 12è siècle, les destins croisés d’un prieur, d’une famille noble, d’une famille de nouveaux-riches, d’un évêque, de la famille d’un batisseur et d’une rebelle se tissent autour de la construction d’une cathédrale. La guerre de succession qui ravage le pays ne lui permet pas de prospérer, et rejaillit d’une manière ou d’une autre sur les protagonistes. Amour, haine, jalousie, foi, orgueuil, poussent nos héros à se déchirer.

kingsbridge canvas


L’histoire: Tout commence par le naufrage de la Blanche Nef (White Ship), dans lequel périt l’héritier du trône d’Angleterre et sa femme, plongeant le pays dans une longue guerre de succession, qui ruinera le pays. En mourrant, le Roi Henri 1er a nommé sa fille Maud (ou Mathilde) pour lui succéder, mais son cousin Stephen (Etienne de Blois) prendra le trône par la force. Stephen s’est fait courroner en promettant à l’Eglise qu’elle aurait carte blanche pour agir comme elle le veut. S’en suivent des années et des décénies de batailles entre les deux camps, qui laisseront l’Angleterre apauvrie et ravagée.

Pendant que les grands de ce monde s’étripent, Tom le bâtisseur, maçon, et sa famille, parcourrent le pays à pied, au gré des emplois de Tom. Le rêve de Tom, c’est de travailler sur le chantier d’une cathédrale. En attendant, cet homme droit, doué, et ne rechignant pas à la tâche, est embauché sur le chantier de la future demeure de William Hamleigh, le fils d’un gros commerçant, qui est fiancé à Aliéna, la fille du conte de Shiring. William a déjà la richesse, il ne lui manque qu’un titre de noblesse pour enfin jouer dans la cour des grands (au propre comme au figuré).

Tom le batisseur
Tom le batisseur

Cependant, la jolie Aliéna n’a aucune envie de se lier à vie avec William, qui est rustre et violent, et surtout très macho. D’où l’arrêt du chantier sur lequel Tom travaille. Tom et William garderont à jamais de la rancoeur l’un pour l’autre: Tom parce que William a failli écraser sa fille Martha, et a en plus voulu congédier les ouvriers sur le champs sans les payer; et William parce qu’il ne supporte pas qu’un maçon lui ait tenu tête pour être payé.

Tom s’en repart sur les chemins avec sa femme Agnès qui est enceinte, leur fils Alfred, un adolescent bagarreur qui ne porte que peu d’intérêt à l’art de son père, et Martha, leur fille de 7 ans, espiègle et blonde comme les blés. Sur le chemin, ils rencontreront une première fois Ellen, une femme à la beauté saisissante qui vit dans les bois, et son fils de 8 ans Jack.

Ellen, fille d’un noble, a été éduquée et instruite comme un garçon, jusqu’à la puberté. Son père l’a alors envoyée au couvent, où elle s’est mortellement ennuyée (après avoir participé aux banquets et à la chasse, évidemment…), et s’est donc échappée pour vivre dans les bois. Elle a sauvé un homme qu’elle avait trouvé inconscient sur la plage, et de leur union est né Jack, cet enfant aux cheveux roux qui a grandit dans les bois, loin de tout contact humain. Lors de cette première rencontre, Ellen guérit Martha d’une blessure à la tête.

Ellen
Ellen

Tom et sa famille continuent d’errer sur les routes, de plus en plus affamés. Agnès approche de son terme, et doit accoucher dans la forêt. Malheureusement elle ne survivra pas, et Tom prend la décision d’abandonner le bébé sur la tombe de sa mère, n’ayant ni lait, ni argent pour acheter du lait pour nourrir son fils nouveau-né.

Pris de remors, il reviendra sur ses pas, mais le nouveau-né a disparu, emmené par Francis, un éclésiatique qui va voir son frère, Philip. Ce dernier dirige une petite communauté de frères dans la forêt, et décide de garder le bébé, qu’il nommera Jonathan. Francis, qui travaille pour Maud, demande à son frère de dénoncer le Comte de Shiring pour complot contre la couronne. En effet, même s’il est dans le camps de l’opposition, son premier parton est l’Eglise, et cette dernière ne pourra pas bénéficier des mêmes libertés sous le reigne de Maud.

Philip se rend donc à Kingsbridge, un prieuré mal entretenu dont les frères passent plus de temps à boire et manger qu’à prier, afin de pouvoir rendre visite à l’évêque qui habite non loin. Il est reçu par son aide, Waleran, auquel il confie son « secret ». De retour au prieuré, il découvre que le Prieur James qui était à sa tête est décédé. Waleran propose à Philip un marché: il l’aidera a devenir prieur si en retour, Philip l’aide à devenir évêque à la mort de ce dernier. Ce que Philip ne sait pas, c’est que Waleran a dissimulé la mort de l’évêque. On se retrouve donc avec un nouveau prieur à la tête de Kingsbridge, et un nouvel évêque.

Waleran manipule la famille Hamleigh, qui n’a que haine pour le Comte de Shiring et surtout pour sa fille, Aliéna, afin de faire tomber le comte. Ce dernier est emprisonné, et Aliéna violée par William Hamleigh sous les yeux de son jeune frère Richard. Les Hamleighs reçoivent le comté de Shiring en récompense de leurs efforts. Aliéna et Richard parviennent à s’enfuir et, après bien des mésaventures, retrouvent leur père mourant en prison, qui fera jurer à sa fille de tout faire pour que Richard recouvre son titre et son domaine. Aliéna se lance dans le commerce de la laine pour pouvoir soutenir financièrement son frère, qui devient chevalier à la cour du roi Stephen. Il espère se faire bien voir du roi, et ainsi réclamer son comté.

Après la disparition de son bébé, Tom rencontre à nouveau Ellen, dont il tombe amoureux. Ellen et Jack se joignent donc à Tom et sa famille sur les routes. Ils arrivent à Kingsbridge, dont une tour de la cathédrale est à moitié écroulée. Malheureusement, Philip n’a pas les moyens d’embaucher Tom. Jack comprend que sa famille va continuer d’errer sur les chemin, des crampes au ventre. Il décide alors de mettre feu à la cathédrale, rendant son beau-père indispensable pour la reconstruire, et lui permettant de rester auprès de son fils Jonathan, élevé par les moines…

Ellen et Tom
Ellen et Tom aux portes du prieuré de Kingsbridge

Jack et Alfred sont le jour et la nuit, et se disputent souvent. Aliéna, qui habite à Kingsbridge et qui est devenue riche grâce à son commerce, a toujours fasciné Jack. Ce dernier est d’ailleurs devenu un excellent sculpteur qui réalise de magnifiques gargouilles. Il se rapprochera de la belle et la séduira en lui récitant des ballades que sa mère lui avait apprises lors de son enfance sauvage. Ellen tenait elle-même ces histoires du père de Jack, un français nommé Jacques Sherburg.

Cependant, William Hamleigh, qui est maintenant comte de Shiring, et l’évêque Waleran, ne voient pas d’un bon oeil le développement économique qu’ont entrainé la reconstruction de la cathédrale de Kingsbridge, et la gestion du prieuré par Philip. Ils vont donc mettre des batons dans les roues à Philip et Tom, le maitre-batisseur. Ils lui coupent l’accès à la carrière et incendient Kingsbridge. Lors de cette attaque, Tom meurt sous les sabots du destrier de William, et le stock de laine d’Aliéna est entièrement brulé.

Alfred, le fils de Tom, reprend le chantier de feu son père, mais modifie les plans de la cathédrale pour la doter d’un toit de pierre au lieu du toit de bois prévu par Tom. Il propose aussi à Aliéna de l’épouser. Cette dernière, ruinée et ne pouvant plus soutenir financièrement la carrière de chevalier de son frère Richard, accepte à contre-coeur, car elle a fait la promesse à son père de tout faire pour récupérer le Comté de Shiring. Jack et Aliéna passeront une nuit d’amour juste avant le mariage de cette dernière. Mais ne pouvant faire changer sa douce d’avis, Jack décide de partir.

Une nuit d'amour avant le mariage d'Aliéna
Une nuit d’amour avant le mariage d’Aliéna

Il parcourt les routes de France et d’Espagne, travaillant sur différents chantiers d’églises et de cathédrales, avant de fixer à Tolède, où il découvrira les mathématiques arabes. Sa vision de l’architecture en sera changée à jamais. Les mathématiques et la géométrie lui permettent en effet de résoudre des problèmes auxquels Tom n’avait jamais eu de réponse.

A Kingsbridge, le mariage d’Aliéna et d’Alfred n’a jamais été consommé. Ellen, la mère de Jack, a en effet maudit cette union, avant de repartir vivre dans la forêt. Aliéna est enceinte, mais Alfred ne l’a pas remarqué, car ils ne partagent pas le même lit. La cathédrale est enfin finie, mais le jour de son inauguration, elle s’écroule sous le poids du toit de pierre. Sous les décombres, on retrouve Aliéna serrant sur son coeur un nouveau-né roux qui tête avidement son sein. Aliéna est jetée dehors avec son fils, et décide de partir à la recherche de Jack.

De son côté, Jack décide de quitter Tolède et se remet en route pour la France. Aliéna suit sa trace. C’est à St Denis, sur le chantier de la basilique, qu’Aliéna présentera son fils à Jack. Ils le nomment Tom, en mémoire du batisseur. Aliéna raconte à Jack comment la cathédrale de Kingsbridge s’est effondrée, menant à la démission de Philip en tant que prieur et à la mise à l’écart d’Alfred, qui s’est réfugié à Shiring.

Jack rencontre son fils Tom sur le chantier de la cathédrale St Denis
Jack rencontre son fils Tom sur le chantier de la basilique St Denis

D’ailleurs, Shiring prospère. Waleran et William Hamleigh projettent même d’y construire une cathédrale, projet pour lequel ils embauchent Alfred, afin que Kingsbridge retourne à jamais à l’état de prieuré insignifiant, en rase campagne.

Jack décide de reprendre le chantier de la cathédrale de Kingsbridge. Afin de récolter des fonds, il fabrique une fausse relique. La Vierge qui pleure est une statue de femme maure rapportée de Tolède, à la quelle Jack ajoute des yeux faits dans une pierre « du diable » qui suinte lors d’un brusque changement de température. Exposée sur les parvis des églises au coucher du soleil, la vierge se met à pleurer dès que les derniers rayons du soleil disparaissent.

weeping statue
La Vierge qui pleure

Grâce à sa Vierge qui pleure, Jack réussi à ammasser un joli pactole pour financer la construction de la cathédrale de Kingsbridge. Sur le chemin du retour à Cherbourg, il va aussi rencontrer la famille de son père, dont il est le portrait craché. Il apprendra que son père était troubadour à la cour du roi d’Angleterre, et que sa famille avait cru qu’il avait péri lors du nauffrage de la Blanche Nef.

Jack fait un retour triomphant à Kingsbridge, et trace les nouveaux plans de la cathédrale selon les principes architecturaux  révolutionnaires qu’il a appris en Espagne et à St Denis. Mais William n’a pas dit son dernier mot, et cherche à nouveau à incendier le village. Heureusement, les habitants se sont organisés pour se défendre sous la houlette de Richard, le frère d’Aliéna, qui, faute de moyens, n’est plus chevalier. Richard est un guerrier et meneur d’hommes, il s’épanouit donc dans ce rôle.

William devient de plus en plus aigri, surtout que le comté de Shiring, mal géré, est de plus en plus pauvre. Le projet de cathédrale est suspendu. William règne par la terreur, violant et tuant ceux qui ont le malheur de se trouver sur son passage. Il s’est néanmoins marié avec Elizabeth, une jeune fille de 14 ans, qu’il brutalise.

A Kingsbridge, Aliéna et Jack vivent séparément, car Aliéna est toujours mariée à Alfred. Elle a demandé l’annulation de ce mariage, mais sa requête est bloquée par Waleran. Une petite soeur vient bientôt tenir compagnie au petit Tom.

Le mariage d'Elizabeth et de William
Le mariage d’Elizabeth et de William

Les jeux de pouvoirs entre Maud et Stephen continuent, et les parties au pouvoir changent régulièrement. Après avoir servit le Roi Stephen, sans aucun résultat, Richard change son allégence et se bat pour Henri, le fils de Maud. Lorsque l’armée d’Henri envahi l’Angleterre, un compromis se dessine: Stephen continuera de reigner jusqu’à sa mort, mais son successeur sera Henri. Quand ce dernier montera sur le trône, il rendra à Richard le comté de Shiring.

Richard, que les habitants du comté considèrent être leur comte légitime, réussit à reprendre ses terres grâce à sa soeur Aliéna. Celle-ci s’est liée d’amitié avec la jeune Elizabeth, qui déteste son mari. Elle accepte de rendre Shiring à Richard en l’absence de William. Lorsque ce dernier revient, il se retrouve donc botté hors du château. Aliéna a finalement tenue la promesse fait à son père. Cependant, Waleran fait nommer William Hamleigh shérif de Shiring, le poste étant vacant. William continue donc de terroriser le comté.

Alfred touche le fond. Il est jaloux de son demi-frère Jack, à qui tout réussi. Un beau jour, l’envie lui  prend de faire son « devoir conjugal »: il tente de violer Aliéna. Richard intervient et le tue dans la bagarre. Richard obtient du roi Stephen un pardon pour son crime, en échange de ses services aux croisades. Il part donc pour Jérusalem, laissant à sa soeur Aliéna le soin de gérer le comté. Sous l’égide d’Aliéna, le comté prospère. Aliéna étant veuve, elle peut enfin épouser Jack. Malheureusement, Richard ne reviendra jamais des croisades.

Aliéna et Jack peuvent enfin se marier
Aliéna et Jack peuvent enfin se marier

Bien des années plus tard, Stephen rend son dernier soupir, et Henri II, fils de Maud, monte sur le trône d’Angleterre. A Kingsbridge, la cathédrale est enfin finie, et vient le jour de son inauguration. Waleran, jaloux du succès du prieur Philip malgré tout ce qu’il a pu faire pour retarder ou empêcher ce projet, tente une dernière fois de le faire tomber. Il accuse Philip de fornication et de népotisme, allégant que frère Jonathan, qui vient d’être nommé à un poste à responsabilité au prieuré malgré son jeune âge, est en fait son fils.

Lors du procès de Philip, Ellen témoigne. Elle jure que le bébé trouvé en forêt était celui de Tom et Agnès. Elle accuse aussi Waleran de parjure. En effet, Waleran, Lord Percy Hamleigh, le père de William, et le Prieur James, le prédécesseur de Philip à Kingsbridge, avaient fait condamner à mort injustement Jacques de Cherbourg, le père de Jack.

Ayant survécu au naufrage de la Blanche-Nef, il savait que le navire avait été saboté dans le but de tuer l’héritier du trône. L’ayant retrouvé, les trois hommes l’ont pendu sur la place publique afin de pouvoir bénéficier des largesses des barons qui avaient comploté la mort de l’héritier de la couronne. Leur but était de mettre sur le trône un dirigeant faible et controlable. Suite à cette révélation, Waleran passera le reste de sa vie à vivre en humble moine.

Quant à William Hamleigh, il prend part au projet d’assassinat de l’évêque de Cantorbury, Thomas Becket. Ce projet est fomenté par le roi Henri II, le fils de Maud, qui trouve que Becket demande trop de libertés pour l’Eglise, et qui l’empêche de faire ce que bon lui semble. Beckett aura le crâne fendu en deux dans la cathédrale de Cantorbury, et Philip, à ses côtés lors de sa mort, en fera un symbole, un martyr, et un saint.

St-Thomas-Becket
St Thomas Becket

William est pendu à Shiring pour le meurtre de Thomas Beckett. Quant à Henri II, il devra se repentir publiquement en recevant des coups de martinet symboliques de la part des évêques d’Angleterre, dont Philip fait maintenant partie. La symbolique de cet acte, c’est que la couronne d’Angleterre se soumet à nouveau à l’autorité de l’Eglise.

La cathédrale de Kingsbridge


Si vous m’avez lue jusque là, félicitations! Ecrire ce résumé fut un véritable calvaire, tant il y avait de détails à se rappeler et d’évènement imbriqués les uns dans les autres. Je reviens très vite avec la partie 2 sur Les Pilliers De La Terre, qui comportera ma critique de l’oeuvre de Ken Follett, ainsi que mon traditionel comparatif des jaquettes suivant les différents pays dans lequel le livre a été publié, sans oublier les nombreux produits dérivés (série, jeux).


Votre rat de bibliothèque vous souhaite un beau week-end prolongé qui sent bon le muguet!

Publicités

15 réflexions sur “Les Pilliers De La Terre (The Pillars Of The Earth) Ken Follett, 1989 (1/2)

    1. « Dense », le mot est faible! Mais passionant, ça c’est certain. Je l’ai fini en quelques jours (rappelons-nous que j’ai aussi un boulot à plein temps et un bébé!), et j’ai appris tellement de choses. Maintenant il faut que je ponde ma critique, ce qui ne va pas être un mince affaire non plus, vu tout ce que j’ai à dire 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Cela fait longtemps que j’avais envie de lire ce livre, je l’ai gagné il y a quelques mois. Chaque jour, je me dis que ça sera ma prochaine lecture mais ce n’a pas encore été le cas. Le résumé semblé un peu complexe, beaucoup de personnages, beaucoup d’interactions…. Il peu en effet se passer beaucoup d’événements en 1200 pages. J’attends ton avis 🙂

    J'aime

    1. Pour être honnête, j’ai mis plus d’un an à m’attaquer à mon premier Ken Follett. Le livre était énorme et me faisait peur. Donc je te comprends! Ce résumé est très factuel… je travaille à ma critique, qui j’espère te donnera envie d’ouvrir le bouquin. Je l’ai terminé en moins d’une semaine, avec un boulot à plein temps et un bébé!

      J'aime

  2. Je suis curieuse de découvrir ta critique sur le livre que tu es en train de lire, le philosophe qui n’était pas sage. J’ai lu son livre « Les dieux voyagent toujours incognito » que j’ai adoré, mais je n’ai pas poursuivi la lecture de ses autres livres.

    J'aime

    1. En fait je l’ai fini il y a déjà quelques semaines, mais je me force à ne oplus lire tant que je ne suis pas à jour dans mes critiques! Encore deux billets et tu auras mon avis sur « Le philosophe qui n’était pas sage ». Spoiler: intéressant mais un peu simpliste.

      J'aime

  3. Honte à moi! Il est dans la bibliothèque de mes parents depuis des années, mais je ne l’ai jamais lu! J’ai juste vu la série – et j’avais le béguin pour Jack. Mais en général, j’aime beaucoup ces intrigues foisonnantes.

    Aimé par 1 personne

    1. Le problème quand on a vu l’adaptation TV ou cinéma d’un livre, c’est qu’après on a plus de difficultés à se créer le monde du roman d’après nos propres références – celles de l’adaptation l’emportent.
      Qui n’a pas le béguin pour Jack? 😉
      Le livre est gros mais se lit vite. J’ai adoré, et le recommande chaudement à qui veut bien m’écouter. Tu peux lire ma critique ici: https://labibliothequedesev.wordpress.com/2015/05/15/les-pillier-de-la-terre/

      J'aime

  4. Bonjour, J’ai lu le livre avant la série. Une superbe lecture ! J’ai aimé l’adaptation même si elle n’est pas tout à fait complète. Certains personnages étaient comme je les imaginés. Une réussite pour le livre et la série.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s