Dent, La Carie – Francette Bosquet et Eric Créton

Dent, La Carie – Francette Bosquet et Eric Créton

dent la carieVoici le premier livre que Mademoiselle ma fille et moi-même avons acheté à la Foire du Livre de Bruxelles.

Le thème m’a interpellée, et Mademoiselle a beaucoup aimé l’histoire du « trou dans la dent de Gus ».


Présentation du livre par les auteurs:

NOTRE OBJECTIF : LES ENFANTS SE BROSSENT ENFIN LES DENTS, ADIEU LES CARIES !

« Pourquoi faut-il se brosser les dents? ».

dessin002-218x300

A cette question, tout parent répond « Parce que sinon tu vas avoir une carie! ». Cela ne parle pas à l’enfant.

« C’est quoi une carie? Qu’est-ce qui provoque une carie? ».

Toutes ces questions restent sans réponse compréhensible pour l’enfant qui alors ne prend pas part à ce rôle qui est le sien de la compliance au brossage. Le fait que l’enfant comprenne pourquoi il fait quelque chose, est essentiel pour qu’il soit l’acteur de son brossage et non le spectateur inactif de celui-ci.


Résumé: Gus se réveille une nuit en pleurs. Il a très mal aux dents! Le lendemain, d’ailleurs, il a son premier rendez-vous chez la dentiste.

Gus et Constance, la dentiste, rapetissent pour aller explorer la bouche de Gus et comprendre ce qui se passe. Ils devront affronter les méchant microbonbons, qui lui grignotent les dents, et l’affreux roi Microbius, chef des microbonbons.

Heureusement, Constance a des amis fidèles sur lesquels elle peut compter pour combattre les microbonbons et Microbius, et d’autres qui l’aideront à réparer les dégâts.

Ouf! Gus n’a maintenant plus mal aux dents!


Mon avis: Mademoiselle se brosse les dents un peu quand elle en a envie, et si elle n’a pas envie, ça peut vite virer au drame inter galactique. Ouais, rien que ça, et je n’exagère pas! cela me stresse énormément car j’ai très très peur qu’elle choppe une carie!

Gus

Nous sommes tombés sur ce stand coloré à l’entrée de la Foire du Livre de Bruxelles 2017. Mademoiselle commençait à donner des signes de fatigue, l’heure de la sieste approchant, mais elle était toujours éveillée. Elle a eu l’air d’aimer le livre lorsque je lui ai donné à feuilleter, et je me suis donc dit que je faisais d’une pierre trois coups:

  • ma fille allait se brosser les dents plus régulièrement
  • je soutenais une petite maison d’édition
  • je découvrais des auteurs belges (le Mois Belge, c’est par ici)

Le temps d’aller chercher du cash au distributeur, Mademoiselle s’était endormie. Il faut dire que le distributeur était stratégiquement situé au fin fond de la Foire, vous obligeant à voir tous les autres stands; et aussi qu’il a fallu patienter une bonne vingtaine de minutes dans la file pour atteindre le Graal – pardon, le distributeur automatique.

Bref, le temps que l’on revienne, l’auteure et l’illustrateur avaient eu le temps de nous faire une chouette dédicace pour Mademoiselle, qui ronflottait désormais comme une bienheureuse dans sa poussette (pour ceux qui ont suivi: LIBERTE!!!).

L’auteure est dentiste et a créé ce livre sur la demande de parents qui, comme moi, ont des rejetons récalcitrants à l’idée de se brosser les dents. Elle a donc imaginé ce voyage dans une bouche cariée, et c’est plutôt bien pensé.

Gus découvre ce qui se passe dans sa bouche: les microbonbons, l’armée du roi Microbius, grignotte ses quenottes afin que Microbius puisse construire son château dans la cavité. Heureusement, Constance la dentiste appelle ses potes qui viennent à la rescousse, d’abord pour chasser les vilains microbonbons, et puis ensuite pour colmater la dent. On finit en beauté avec la Reine Brosse-A-Dents et son mari le Roi Dentifrice, qui astiquent les petites dents de Gus.

Microbius

Ce qui est bien trouvé, c’est que les instruments de torture (genre la fraise, pour ne citer que le pire) sont transformés en créatures colorées et sympathiques, à l’instar du Papillon, qui représente la seringue qui va anesthésier la gencive. Un petit encart montre le VRAI instrument, de cette manière l’enfant est déjà familier avec ce dernier.

Les illustrations… sont sympa, mais un peu simples à mon goût. J’aurais aimé quelque chose d’un peu plus poussé… il y a un côté enfantin qui ne me plaît pas plus que cela. Mais ça suffit pour capter l’attention de Mademoiselle avec des planches très colorées. Les microbonbons et les instruments sont très réussis, mais les personnages humains un peu moins, à mon goût.

Mademoiselle, qui est dans sa phase « pourquoi » (elle a trois ans), a adoré l’histoire de Gus et des microbonbons. On a lu le livre au moins trois fois d’affilée la première fois, et elle le redemande encore souvent. Elle pose plein de questions sur comment les microbonbons sont arrivés là et pourquoi ils mangent les dents de Gus.

Elle a aussi très bien intégré le message, et donc maintenant elle me dit elle-même qu’il faut aller enlever les microbonbons avec la brosse à dent. Mission réussie!

Microbonbons


Les auteurs:

Francette Bosquet, dentiste pour enfants depuis 10 ans, conte à travers le livre « Dent, la carie » le déroulement étape par étape d’un soin dentaire et nous donne des conseils judicieux pour éviter l’apparition des caries.
Son objectif : que les enfants se brossent les dents en comprenant l’importance de ce geste quotidien.

Eric Creton est un illustrateur autodidacte qui habite à La Hulpe en Belgique. Vous pouvez jeter un oeil à sa page Facebook pour avoir une idée de l’étendue de son talent!

Francette Bosquet et Eric Creton


Pour aller plus loin:

Découvrez la Page Facebook dédiée au livre ainsi que le site web.

Pour commander ce livre que je recommande chaudement à tous les parents, c’est par ici.


Ce livre entre dans les challenges Le Mois Belge et Avril en Album, qui ont lieu pendant tout le mois d’avril.

Publicités

4 réflexions sur “Dent, La Carie – Francette Bosquet et Eric Créton

  1. D’après les images, je ne suis pas trop fan du style de dessin non plus (je dirais que ça fait un peu amateur), mais c’est quand même un concept vraiment chouette! Je dois avouer que je sèche aussi pour trouver des arguments convaincants au-delà de « c’est important de se brosser les dents! »

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement, « ça fait un peu amateur ». Le dessinateur est autodidacte, donc on peut tout de même saluer le travail qu’il y a derrière.
      Pour autant, les enfants sont séduits par les couleurs vives et les personnages, et le message passe vraiment bien. Maintenant quand ma fille me dit qu’elle ne veut pas se brosser les dents, je lui dis:
      « Mais il y a plein de mircobonbons dans ta bouche, on ne peut pas les laisser là! Ils vont faire quoi, si on les laisse?
      – Ils vont creuser mes dents et ça fait mal!
      – Et est-ce qu’on aime avoir mal aus dent?
      – Noooon! Je vais me brosser les dents!! »
      Je pense même offrir ce livre aux maitresses de ma fille à la fin de l’année scolaire, car pour moi ce livre est d’utilité publique!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s