Ado/Teens, Bande dessinée/Comics, En anglais/in English, Féminisme/Feminism, Japon/Japan, Jeune Adulte/Young Adult, livres, Manga 漫画

Gokusen ごくせん – Kozueko Morimoto (2000-2007)

Une prof de maths débutante devient prof principale d’une classe de délinquant dans un lycée à problème. Mais la tâche ne lui fait pas peur, car elle a grandi chez les yakuza.

A rookie math teacher becomes homeroom teacher to a class of delinquents in a high school bearing a very bad reputation. But she isn’t scared a bit, as she grew up in a yakuza household.


J’ai découvert ce manga grâce à l’acteur et chanteur japonais MATSUMOTO Jun (Matsujun pour les intimes). Après m’être enfilée toutes les adaptations possibles et imaginables de Hana Yori Dango, je suis tombée sous le charme du Domyoji japonais, incarné, donc par Matsujun.

I discovered this manga thanks to Japanese actor and singer MATSUMOTO Jun (often shortened to Matsujun). After having watched all the different dramas made after the manga Hana Yori Dango, I fell under the charm of the Japanese Domyoji, played by Matsujun.

J’ai d’abord regardé la série, puis lu le manga, puis regardé l’animé. Quand on aime, on ne compte pas 😉

I first watched the drama, then read the manga, then watched the anime. Talk about being obsessive 😉


Synopsis

YAMAGUCHI Kumiko est une jeune prof de maths fraichement diplomée, et on lui assigne sa première classe: la 2nde 4 au Lycée Shirokin (note: la 2nde au Japon correspond à la 2è année de lycée, donc en France on dirait « 1ère »). Shirokin est un lycée pour garçons, et c’est un lycée à problème, dont la 2nde 4 est la pire classe de ce niveau.

YAMAGUCHI Kumiko is a rookie math teacher fresh off uni, and get assigned the worst class as a homeroom teacher: 2-4 at Shirokin High School, which is a male highschool for boys who got kicked out everywhere else. Yay!

Une prof qui envoie du lourd: Yankumi!

Mais notre jeune prof n’a pas peur de ces délinquants violents et vulgaires. En effet, Yamaguchi Kumiko est la petite fille du chef de clan des Ooedo, un clan de yakuza (mafieux japonais) très influent. Elle est bien décidée à mener sa classe sur le chemin du baccalauréat (ou du moins son équivalent japonais), quitte à recourir à certaines méthodes peu orthodoxes.

But the young teacher isn’t scared a bit by these violent delinquants, as she is in fact the grand daughter of the head of the Ooedo Clan, a very influent yakuza clan. She is determined to give a proper education to these kids who no one believes in, making them all graduate, sometimes using some of her yakuza methods to make sure her students will take the right path in life.

Yamaguchi Kumiko est vite surnommée « Yankumi » par ses élèves (une contraction de son nom « Yan » pour Yamaguchi, et « Kumi » pour Kumiko).

Yamaguchi Kumiko is soon nicknamed « Yankumi » by her students (« Yan » for « Yamaguchi », and « Kumi » for « Kumiko »).

Shin and Yankumi

Dans sa classe, se trouve un élève brillant, mais violent: SAWADA Shin. Shin ne se laisse pas berner par cette prof soit disant « simplette » (le subterfuge de Yankumi pour ne pas qu’on découvre sa famille yakuza), et découvre assez rapidement qu’elle est l’héritière du clan Ooedo.

In Yankumi’s class, there is a student who is different: quiet and intelligent SAWADA Shin. he doesn’t buy Yankumi’s act of being « just » a teacher and soon discovers that she is the heiress of the Ooedo Clan.

Cependant, le jeune homme décide de garder le secret de Yankumi, car celle-ci « rend l’école intéressante ». Yankumi travaille dur pour gagner la confiance de ses élèves, les tirant souvent de mauvais pas grâce à ses talents pour la baston et ses connexions dans le monde de l’ombre.

But the boy decides to keep he r true identity secret, since Yankumi « makes school interesting again ». Yankumi works hard to gain her students’ trust, often getting them out of trouble by using her outstanding fighting skills and her underworld connections.

Shin, qui est le seul à connaitre son secret (et qui est aussi le seul à avoir du plomb dans la cervelle), devient peu à peu son confident. Respecté par les membres du clan Ooedo pour avoir protégé la couverture de Yankumi et avoir tiré sa prof de quelques mauvais pas, Shin se mêle peu à peu à la vie du clan.

shin, who is the only one knowing her secret (and the only one in school using his brains) slowly becomes Yankumi’s confident. respected by the Ooedo clan member for getting Yankumi out of trouble in a few instances, Shin starts to slowly mingle with the yakuza.

Shin tombe amoureux de Yankumi, mais garde ses entiments pour lui jusqu’aux résultats du baccalauréat.

Shin eventually falls for Yankumi, but keeps it to himself until after graduation, when she isn’t his teacher anymore.


Mon avis – Review

Que dire, que dire? Ce manga était juste jouissif.

What can I say? I just truly enjoyed this manga!

Tout d’abord, intéressons-nous au nom du manga: Gokusen est la contraction de « gokudo » (pour « gangster ») et « sensei », qui veut dire « professeur ». Donc Gokusen = la prof gangster. Plutôt cool, non?

First of, let’s have a look at the name of the manga: Gokusen stands for « gokudo » (gangster) and « sensei » (teacher). So Gokusen = Gangsta teach. Cool heh?

J’ai a-do-ré les personages. Shin, avec son côté cool et intelligent, mais qui n’hésite pas à se bastonner; et Yankumi, qui essaie à tout prix de garder son éducation yakuza secrète, mais qui laisse échaper des trucs assez bizarres de temps en temps.

I LOVED the characters. Shin, with his cool-headed and intelligent side, but who doesn’t hesitate much about using his fists when needed; and Yankumi, who (hilariously) tries to keep under cover her yakuza upbringing.

Les personnages secondaires sont aussi super intéressants. Chacun à droit à son petit quart d’heure de gloire, avec son histoire perso explorée et développée.

Secondary characters are also interesting, and they all get their little moment in the spotlight, with their family troubles.

Shin, Young Master Red Lion/Jeune Maître Lion Rouge

On se met à adorer cette prof qui se bat, au sens littéral et figuré, pour ses élèves. Elle n’admet pas qu’on les mette au rebus, elle veut absolument leur donner une chance dans la vie, et ça commence par l’école. Et quand ils sont dans la merde, elle n’hésite pas à se servir de ses talents cachés (baston et monde de l’ombre) pour les sortir d’un mauvais pas.

You can’t resist this teacher who figuratively and literally fights for her students. She won’t tolerate that some students are pushed aside just because they have bad marks or fight a lot. She absolutely wants to give them a chance in life, and it begins in school.

Les scènes de baston sont juste jouissives. Ca m’a donné envie de m’inscrire à la salle de sports de combat à côté de chez moi (je le fais? je ne le fais pas?). Parce que c’est quand même trop cool d’être une femme et de savoir se battre, au lieu d’être cantonnée à des rôles nunuche :p d’ailleurs celle là ne sait même pas cuisiner, c’est dire!

I truly enjoyed the fighting scenes. It makes me want to take classes at my next door gym, where they have lots of martial arts and fighting technic classes (Will I do it? will I not? suspense…). Because it is SO COOL to be a woman who can literally kick ass.

Ce qui m’a le plus plu, dans ce manga, c’est l’anti-conformisme du personnage principal, ainsi que de la petite histoire d’amour.

What I enjoyed the most in the manga is its anti conformism, challenging what society dictates.

Comme dit ci-dessus, Yankumi prend à revers l’image de la femme traditionelle. Elle règne d’ailleurs sur un foyer exclusivement masculin qui la révère. Son éducation yakuza fait d’elle une pro de la baston, ses réflexes et sa force sont impressionants.

Yankumi is NOT your traditional lady. She rules an exclusively male yakuza household. Her yakuza upbringing made her very strong, she can fight, her reflexes are impressive.

Ce n’est pas non plus une bombasse. Elle est décrite comme étant moche par ses élèves, ce que je trouve injuste. Elle est mignone, je trouve! Juste pas très féminine. Et effectivement, elle n’a pas le corps de sa collègue, tout en seins et hanches. Yankumi assume son style et n’essaie pas de séduire.

She isn’t either portrayed as a hot chick. Her students call her ugly and flat. I personally find her cute. Not very lady-like, but again she isn’t a bimbo and she’s teaching in a tracksuit. Yankumi is at ease with who she is and doesn’t try to resort to seduction.

Yankumi et ses fidèles yakuza / yankumi and her yakuza gang

Shin et Yankumi ont six ans d’écart. Quand on commence le manga, Yankumi a 23 ans, et Shin est en deuxième année de lycée, soit 17 ans. Ca aurait pu tourner en obsession malsaine d’un élève pour sa prof, mais que nenni. Shin a la tête sur les épaules et se rend bien compte qu’il ne peut qu’être un élève pour Yankumi. Du moins, jusqu’à ce que l’école soit finie.

Shin and yankumi are six years apart. When the manga starts, Yankumi is 23 years old and Shin is in second year of high school, which makes him 17. He falls for her in avery mature way for a 17 year old boy, let me tell you this! He keeps it to himself until their teacher-student relation is over, once he’s graduated.

Là, il lui faudra surmonter les préjugés de Yankumi, qui n’a jamais vu en lui qu’un élève… l’intervention de la prof bombasse Shizuka, qui montre à Yankumi qu’elle se repose beaucoup sur Shin, lui ouvre les yeux sur ses propres sentiments.

And then, after his declaration, he still has to face Yankumi’s prejudices, who never only saw anything in him butb a clever student… Thanks to the hot teacher Shizuka, Yankumi realises that she’s been relying and confiding in Shin a lot lately, and that she might have also « special feelings » for him.

Pour ce qui est de l’histoire, c’est assez linéaire: un ado se met en danger, Yankumi le tire d’affaire et lui fait une leçon de morale. Pas de quoi casser des briques (ceci est une blague hihihi).

The story isn’t very complicated, it’s always the same: one of Yankumi’s student puts himself in a dangerous situation, Yankumi comes to the rescue and lectures him.

J’ai beaucoup apprécié la positivité de Yankumi, qui a d’ailleurs déteint sur moi le temps de cette série. Mon mec se demandait pourquoi j’atais d’humeur aussi positive ET combative (genre « on va tout déchireeeeeer »).

I loved Yankumi’s positivity, which kind of rubbed onto me when I was reading the manga. My husband was wondering why I was so happy and positive AND in a fighting mood (like « yeeeaaaahhhh let’s go get them!!! »).

Le monde des yakuza est dépeint de manière assez soft, on ne les voit jamais se livrer à des trucs louches style traffic de drogue, extorsion de fonds, prostitution ou autre… ils ont juste l’air d’être des types qui veillent au bon déroulement des choses sur leur territoire, et qui mettent des kimono. Ok, à chaque fois que quelqu’un fait un pet de travers, ils veulent en venir aux armes, mais à part ça, je n’ai pas vraiment senti la « vibe » mafieuse.

The yakuza world is painted in very watered down colours. We never see them doing dubious stuff, like drug trafficking, prostitution etc… they just seem to be guys who are keeping their « territory » under control, and wearing kimonos. Alright, they have a tendency to take out guns and katanas as soon as someone says something they don’t like, but otherwise they seem quite harmless.

Shin, quant à lui, est le personnage le plus complexe du manga. C’est la seule personne vraiment intelligente de cette série :p d’ailleurs il suit toujours Yankumi partout, car il sait qu’elle a tendance à foncer tête baissée sans réfléchir, et donc à se mettre en danger inutilement. Du coup il la sauve pas mal de fois, ce qui lui vaut le respect des yakuza, qui se mettent à l’appeler « Jeune Maître Lion Rouge » (en référence à sa tignasse teinte en rouge).

Shin is the manga’s most complex character. He is the only one who is truly intelligent :p As such, he follows Yankumi everywhere because he knows she tends to act before thinking, often putting herself in danger when it isn’t needed. And so, he rescues her a few times, which earns him the yakuza’s respect. They thus start calling him « Young Master Red Lion », since his hair is dyed red.

Petit à petit, Shin devient partie intégrante de la vie de Yankumi, et donc du clan Ooedo. Les yakuza commencent à le considérer comme le successeur potentiel du grand-père de Yankumi.

Slowly but surely, Shin’s place in Yankumi’s life becomes more and more important, meaning he also starts spending more time with the yakuza. They begin to see him as the next generation’s head of clan, seeing that he is clever and spends lots of time with Yankumi.

Je ne sais que dire à propos de Shin, je suis tombée amoureuse du personnage à cause de l’acteur Matsujun, qui l’incarne à l’écran… mais la version manga du personnage est juste tellement mieux :p je l’aime encore plus :p ce gosse me fait littéralement craquer. Aaaaah si j’avais 15 ans de moins (et si c’était un personnage réel :p Mon Dieu Mon Dieu, je m’égaaaarre!!!).

What can I say about Shin… I fell in love with him because of Matsujun, who plays him in the drama… but the manga version is so much better! I love him even more on paper. Aaaaah if I was 15 years younger (and if he was real lol – I’m pathetic sometimes :p ).

Mes passages préférés sont: quand Shin bat le lycéen d’élite au classement national (notre petit héro met enfin son intelligence au service de quelque chose d’un peu mieux que la baston), et évidemment le soir des feux d’artifices :p Can’t help it.

My favourite moments are when Shin competes for first place in the national exams (because he finally puts his intelligence in good use), and… it can’t be helped… the night of the fireworks :p

J’ai kiffé la transformation de Shin, de lycéen taciturne à playboy amoureux. Sexy en diable!!

I was gobsmacked by Shin’s transformation, from cool-headed high school student to playful lover. Too sexy for my own good!!

A noter: Shin est le seul élève à ne jamais appeler sa prof « Yankumi ». Il l’appelle tout le temps « Yamaguchi », un peu comme s’il mettait un point d’honneur à reconnaitre qui elle est réellement derrière son masque de jeune prof.

Note: Shin never calls his teacher « Yankumi ». He always calls her « Yamaguchi », a bit like he tries to make it a point to say that she is more than just a teacher, hence showing her respect.

Niveau dessins, c’est pas l’extase mais c’est efficace. Le dessin évolue de manière favorable pour Shin, qui passe d’un look « gentil petit garçon » à un look un peu plus bestial. Par contre WTF pour Yankumi, dont le front se masculinise à la fin de la série? non mais regardez moi cette implantation de cheveux!! MOCHE!

The art isn’t exactly grand but it’s clear and efficient. It does evolve from chapter to chapter. It is a favourable evolution for Shin, who goes from « good boy » to « sexy beast », but not so much for Yankumi, whose hairline somehow becomes more and more masculine. WTF??

Les scènes de bagarre sont dynamiques, et il y a beaucoup de gags, ce qui fait qu’on se bidonne bien tout au long de la série. Les looks des élèves sont juste… incroyables. Je ne sais pas comment ils ont fait pour tous avoir des coupes aussi improbables, mais dans la vraie vie ça doit prendre du temps à entretenir :p

The fighting scenes are dynamic and there are lots of jokes, which means that I laughed quite a lot reading the manga. The students’ look and hairstyle are just… out of this world. Seriously. No idea how they get such haircut in the first place, and let’s not talk about maintaining them. In real life, they’d spend hours fixing their hair every morning.

La fin est juste toute mimi, avec Shin qui fait enfin sa déclaration… accueillie par un coup de poing dans le ventre par Yankumi, qui ne sait comment réagir. On est ému et on se bidonne jusqu’à la fin 😉

The end is just too cute. Shin finally declares his love to Yankumi… who is so shocked that she punches him in the belly.

l’évolution de Shin

Chaque volume compte un chapitre supplémentaire qui décrit les aventures parralèles de Fuji, le chien de Yankumi, et Shin, pour lequel le chien se prend d’affection. Des scènes assez hillarantes et complètement hors de ce monde s’en suivent :p Avec Shin qui se demande toujours comment ça se fait qu’il soit mêlé à tout cela :p

At the end of each volume, there is an extra chapter about Shin and Fuji (Yankumi’s dog)’s adventures. Completely out of this world again, and super funny! Shin always ends up wondering how and why he got involved in Fuji’s weird adventures.

Enfin, il y a trois chapitres bonus qui sont parus, et qui décrivent l’évolution de la relation entre Shin et Yankumi, après que Shin soit entré à l’université. Dans le premier chapitre, Yankumi fuit Shin car elle ne sait pas trop comment se comporter; dans le second elle accepte leurs sentiments mutuels, et dans le troisième elle essaie de le quitter pour une raison à la con, mais fini par revenir vers lui, vaincue par l’ardeur des sentiments du jeune homme.

Last but not least, three extra chapters were published, showing the evolution of Shin and Yankumi’s relationship after Shin starts uni. In the first extra chapter, Yankumi doesn’t know how to deal with Shin’s feelings for her and kind of tries to escape. In the second one, she finally accepts him, and in the third one she tries to break up with him for a shitty reason, but he gets her back and it’s SO DAMN CUTE!!!!

A lire de droite à gauche : après une grosse baston, Shin déclare: où que tu ailles, je te suivrai. Yankumi: Ok… suis-moi, alors. Shin: Toujours… (KISS!!!)
From right to left; after a fight, Shin says « where ever you go, I’ll follow ». Yankumi « Ok, I understand. Come then, follow ». « Always » (KISS!!!)

Le problème de ce manga c’est qu’il finit JUSTE QUAND CA DEVIENT ENFIN INTERRESSANT. D’abord, j’aimerais bien voir comment cette relation évolue. Et puis, j’amerais aussi bien voir comment Shin prend la tête du clan Ooedo et les mène sur « un meilleur chemin », comme il dit. Bref, cette série a du potentiel pour une séquelle!!

The problem with this manga is that it stops just when it gets truly interesting! First of, I want to see how Shin and Yankumi’s relationship evolves. I’d also like to see them start ruling the clan side by side, leading them on « a better path », as shin puts it.

C’est donc une série très sympa à lire, avec des personnages assez drôles, des situations cocasses, une remise en question des stéréotypes de genre (oui oui j’y tiens), une histoire d’amour impliquant une femme plus âgée que son compagnon, et des scènes de bagarre plutôt réussies. Ca se lit très vite, ça passe comme une lettre à la poste 😉

It is a very easy manga to read, with fun characters, lots of jokes and funny situations, challenging gender stareotypes and conventional love stories, and with neat fighting scenes. It is an easy and fun read. Perfect for summer!


Produits dérivés – Byproducts

Il y a eu une série animée de 13 épisodes, ainsi qu’un drama en trois saisons et un film. Je reviendrai là dessus dans un prochain article.

There was an anime with 13 episodes, as well as a drama in three seasons and one movie. I’ll tell you more in my next blog post.


Mangaka

MORIMOTO Kozueko 森本 梢子 ets née le 27 février. C’est tout ce que j’ai trouvé sur elle :p

MORIMOTO Kozueko 森本 梢子 was born on Feb. 27th. And that’s all I could find about her!


Avez-vous lu Gokusen? Ou regardé le drama? L’animé? Qu’en avez-vous pensé?

Have you read Gokusen? Watched the drama? The anime? Did you enjoy it?

Publicités

2 réflexions au sujet de “Gokusen ごくせん – Kozueko Morimoto (2000-2007)”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s